Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Timothée de Fombelle et Éloïse Scherrer : La bulle

La bulle de Timothée de Fombelle et Éloïse Scherrer   4,5/5 (17-10-2015)

 

La bulle (42 pages) est paru le 15 octobre 2015 aux Editions Gallimard.

 

couv44389697 (173x172).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Misha ne savait pas quand c'était apparu. Depuis qu'elle était toute petite, ça ne l'avait jamais quittée. C'était là. Et personne ne s'en rendait compte... Une aventure intérieure et fantastique écrite par Timothée de Fombelle («Tobie Lolness», «Vango», «Le Livre de Perle»), somptueusement illustrée par Éloïse Scherrer.

 

Mon avis :

 

Premier album de l’illustratrice Éloïse Scherrer, La bulle a été conçu en collaboration avec Timothée de Fombelle, qui s’est chargé de l’écriture, et l’ensemble s’avère être excellent.

 

Misha est une enfant qui trimbale depuis qu’elle est toute petite une énorme bulle noire au-dessus d’elle.  Après avoir tout essayé pour s’en débarrasser, elle a fini sur un coup de tête par enfiler ses pantoufles, grimper sur sa grosse pile de livres et entrer dedans voir ce qui s’y passe. Et, c’est dans un monde merveilleux qu’elle atterrit et y trouve tout l’équipement nécessaire pour…pourquoi d’ailleurs ? C’est ce qu’elle va découvrir, et nous aussi.

Mais c’est quoi cette bulle au fait ? Tout ce qu’on veut, ou plutôt tout ce qui pèse aux enfants et dont ils aimeraient se défaire : tristesse, angoisses, doutes…

 

 DSC_0085 (350x197).jpg

Histoire épique et onirique, La bulle est sublime. Les textes sont brefs, ils vont à l’essentiel en apportant juste ce qu’il faut de précisions pour que l’histoire soit parfaitement compréhensible. Les dessins font le plus gros, tellement parlants, vivants et tout simplement magnifiques ! Il se dégage des illustrations un mouvement naturel  que j’ai adoré. Éloïse Scherrer  réussit à rendre les émotions de Misha de manière admirable.    

 

DSC_0086 (350x197).jpg DSC_0087 (350x197).jpg

La bulle transporte avec facilité dans l’esprit de l’enfant où l’inquiétude côtoie le magique, grâce à une dominante de couleurs qui donne parfaitement le ton et l’ambiance. C’est à la fois subtil et fort. Il y a beaucoup de dessins sombres et inquiétants mais au final aussi beaucoup d’espoir. Impossible  que ça ne se finisse pas bien évidement, alors non seulement Misha s’en sort très bien mais elle donne à tous les enfants l’espoir d’affronter sa bulle.

Les jeunes lecteurs peuvent parfaitement se plonger seuls dans l’album tant les représentations des angoisses et des inquiétudes et du combat pour s’en défaire sont bien représentés. Les plus grands se régaleront en découvrant tous les détails de ces dessins qui mêle imaginaire et émotions.

 

DSC_0088 (350x197).jpg

 

Finir ce conte avec Misha, cette belle petite blondinette, rayonnante et prête à retrouver la vie (la vraie) sans cette bulle fait plaisir à voir ! Voilà de quoi donner un peu de courage aux bambins comme Misha qui traînent cette sombre menace intérieur.

 

Tout en puissance et en poésie, La bulle est une merveilleuse collaboration. C’est un voyage  fantastique qui ne parle pas de peur mais  l’évoque en image magistralement. De quoi parler à tous ! Je n’ai eu qu’un regret : que la taille de l’album ne soit pas deux fois plus grande.   

 

DSC_0044 (350x197).jpg DSC_0097 (350x197).jpg



28/10/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 286 autres membres