Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Seré Prince Halverson : Le Bonheur côté pile

Le Bonheur côté pile de Seré Prince Halverson    3/5 (17 avril 2013)

 

Le Bonheur côté pile (345 pages), paru en avant-première chez France loisirs en 2012, est depuis le 18 avril 2013 disponible aux Editions Presses de la cité

 

   

 

L’histoire (éditeur) :

 

Depuis trois ans, Ella mène une existence heureuse en Californie avec son mari, Joe, père de deux enfants d'une précédente union qu'elle élève comme s'il s'agissait des siens. Pour rien au monde, Ella ne changerait de vie. Mais ce bonheur parfait connaît une fin abrupte lorsque Joe meurt dans un accident. Un malheur n'arrivant jamais seul, la mère biologique des enfants, qui les a abandonnés pendant des années, réapparaît le jour des funérailles pour réclamer leur garde. 
Alors qu'elle essaie tant bien que mal de faire le deuil de l'homme qu'elle aimait, Ella va devoir se lancer dans une bataille juridique sans pitié pour ne pas les perdre, et tenter de sauver l'épicerie italienne au bord de la faillite que Joe lui a léguée, fierté de la famille depuis des générations...

 

Mon avis :

 

Le bonheur côté pile. Voilà un titre qui promet une lecture optimiste et gaie. Un entre-deux thrillers parfait pour moi.

 

Me voilà donc agréablement plongée  dans la vie d’Ella Beene, à la suivre se réveillant, profitant de ses deux merveilleux enfants de six et trois ans, tout en se remémorant la plaisante soirée passée la veille avec son mari. Une vie rêvée…jusqu’à ce que la réalité vienne frapper à sa porte et que Frank, l’ami de la famille et officier de police, lui annonce le décès de Joe, frappé par une vague en mer. En plus d’avoir à encaisser une perte énorme, Ella doit affronter les conséquences qui en sont liées. Car elle découvre que Joe a été loin d’être franc avec elle sur  beaucoup de choses. Elle découvre que l’épicerie familiale est sur le point de faire faillite tant les dettes se sont accumulées. Et surtout, elle fait la rencontre de Page, la première épouse de Joe et mère biologique des deux enfants qu’elle a abandonnés il y a trois ans, suite à une dépression post-partum. Cette dernière montre vite son intention de récupérer Annie et Zack. Une bataille judiciaire commence… Et là, je me dis : non mais qu’est-ce que c’est que cette lecture qui va me faire pleurer. Du Kramer contre Kramer, version féminine. On nage en plein dans le drame familial ! Oui, mais Ella (tout comme Dustin Hoffman)  est une battante et elle est bien décidée à ne rien lâcher.

 

Le bonheur côté pile est un roman sur l’amour maternel et sur la famille. Il soulève le problème de la maternité et la place de la mère, qu’elle soit biologique ou « belle-mère », qu’Ella a endossé naturellement sans se poser de question.

 

Ella est forcément très attachante et, même si son honnêteté m’a terriblement agacée, on est totalement pris par les sentiments qu’elle éprouve d’abord par la mort de son époux, puis par la séparation  d’avec ses enfants. Les émotions sonnent juste. C’est émouvant, énervant et triste.  Le style de Seré Prince Halverson est plaisant à lire. Et, même si le sujet semble dans son ensemble assez déprimant, le style est dynamique. On n’est pas dans l’apitoiement continuel qui aurait tendance à ralentir la lecture. C’est plutôt une intrigue qui avance vite. Et même si l’auteure nous embarque dans une vision un peu trop manichéenne à mon gout, avec la gentille Ella et la méchante Page, on ne s’arrête pas à ça. Attaché à la famille Capozzi (et plus largement à la communauté où elle vit), on a très envie de connaître l’aboutissement des différentes batailles qui sont menées. On est constamment poussé par l’espoir de voir Ella vivre paisiblement et heureuse avec ses deux enfants, qu’elle a chéris et protégé pendant trois ans. D’autre part, il y a une certaine richesse dans l’intrigue, avec les histoires familiales de chacun (dont les blessures se secrètes sont livrées au fur et à mesure) et avec un brin d’Histoire (qui rappelle un détail de la seconde guerre mondiale peu connu).

 

Le bonheur côté pile est une lecture féminine qui fait passer un bon moment. Et qui au final se révèle plus optimiste que le début ne laisse présager. Ouf ! 



11/05/2013
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres