Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Pauline Pucciano et Laura Giraud : La sorcière des écrans

La sorcière des écrans de Pauline Pucciano (Auteure), Laura Giraud (illustratrice) et Philippe Guerrieri (musique)     3,75/5 (24-09-2016)

 

La sorcière des écrans (41 pages) est sorti le 30 août 2016 chez Voolume.

 

1.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

La malédiction de la sorcière : « A ton sixième anniversaire, tu deviendras dépendant de mes écrans, et plus jamais tu ne t'en délivreras... ». Un album intelligent, drôle, cruel, artistique, moderne et INDISPENSABLE !

Livre + CD+ Livret pédagogique disponible pour les enseignants.

 

Mon avis :

 

La sorcière des écrans est un conte qui tend à faire prendre conscience aux enfants de l’importance de se détourner de la TV (et autres jeux vidéo).

On commence l’histoire dans notre époque, notre monde, celle du lecteur et de Théo, un jeune garçon d’une dizaine d’années qui aime autant que les enfants d’aujourd’hui la télé et es jeux vidéo. Mais sa maman s’inquiète de le voir passer son temps devant les écrans alors, plutôt que de lui faire la moral ou la guerre, elle décide de lui raconter une histoire.

L’histoire dans l’histoire.

Le conte qui suit ressemble un peu à celui de La Belle au Bois Dormant, mais prend rapidement un autre tournant. Léo le héros à qui la sorcière des écrans a jeté un sort peu après sa naissance est vite rattrapé par son destin, malgré toutes les mises en garde et précautions prises par ses parents. A six ans, Léo découvre la télé et ne peux plus s’en passer. Les conséquences seront dramatiques…

 

Voilà une histoire pertinente qui rappelle aux enfants que le temps qu’ils passent devant les écrans est du temps de perdu pour le reste. On ne les juge pas pour autant, le message est simple, pas du tout réducteur, vrai et bien mis en scène à travers le conte : la vie continue à s’écouler à coté et il est important de savoir doser pour en profiter. L’auteure met parfaitement en avant le pouvoir de l’écran en montrant un Léo totalement envoûté. Elle en profite ainsi pour mettre en avant le libre arbitre de chacun

En choisissant un enfant doué pour beaucoup de choses (touché par la magie de différentes fées), le conte montre les qualités présentes en chaque enfant, qu’ils préfèrent souvent reléguer au profit de la TV. Je trouve ça très positif et, même si le conte finit mal (le choix des évènements est extrême mais permet une bonne prise de conscience), il incite le lecteur à se rendre compte des capacités qu’il n’exploite sans doute pas.

 

2.jpg 3.jpg 9.jpg

La mise en page est très jolie. Les illustrations de Laure Giraud sont belles, expressives, parfois symboliques mais parfaitement compréhensibles. Tout cela fait du livre un bel objet qui donne envie d’être lu et relu.

Et, cerise sur le gâteau : l’album est accompagné d’un CD. Il s’agit d’un conte musical qui reprend le texte du livre, lu par son auteure Pauline Pucciano, et mis en musique par Philippe Guerrieri. Le tout renforce le message transmis au lecteur et est très agréable à écouter.

 

Excellente réflexion (et avant tout bon moment de lecture et d’écoute), La sorcière des écrans est un outil pédagogique bien sympathique pour parler des méfaits des écrans. Il est accompagné d’un dossier pédagogique destiné aux classes de CM1-CM2, pour bien comprendre toutes les subtilités de l’histoire et travailler en profondeur sur le conte autant que sur le CD musical.

 



05/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres