Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Marie-Agnès Vermande-Lherm : London Panic !

London Panic ! de Marie-Agnès Vermande-Lherm   4/5 (11-02-2016)

 

London Panic ! (156 pages) est disponible depuis le 3 février 2016 aux Editions Sarbacane, dans la collection Exprim'.

 

L.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Lucie n'aurait jamais dû entrer en guerre ouverte contre sa prof d'anglais : la voilà privée du voyage scolaire à Londres dont elle rêvait.
Tant pis : ce voyage, elle le fera, coûte que coûte ! Quitte à vendre son âme (ou presque !) à un mystérieux camarade de classe - l'étrange et peu loquace Abu -, quitte à s'improviser baby-sitter dans la famille farfelue d'un authentique lord anglais, quitte à courir aux quatre coins de Londres sur la piste d'un petit prophète de 1m20, disparu en plein shopping !
Faudra-t-il que Lucie aille chercher jusqu'en Inde le secret pour faire enfin régner l'harmonie dans sa vie et dans celle des gens qu'elle aime ? Ou est-ce aux côtés du dingue et pourtant délicieux Lawrence Painswick, l'aîné de sa famille d'accueil, qu'elle trouvera finalement " the right place to be " ?

 

Mon avis :

 

Ça commence par une bourde. Une énorme bourde !

Quelle bourde ? Le genre, au dernier étage du Hamleys de Londres, la reine d’Angleterre grandeur nature en Lego explosée en mille morceaux.

 e.jpg

Mais avant ça, il faut essayer de comprendre comment Lucie Blondeau a pu en arriver là.

Lucie est le genre d’élève un peu dissipée et têtue. Le genre que Jacqueline Jacquet, la prof d’Anglais, repère à des kilomètres et qu’elle ne  peut encadrer. Alors, et parce qu’elle l’a bien cherché, quand cette dernière organise un voyage à Londres pour la seconde B, Lucie est exclue du projet à cause de son comportement « inqualifiable ». Qu’à cela ne tienne, elle va se le faire ce voyage et lui coller au retour un pudding de noël dans la tête de cette « fucking JJ ».

Mission Londres en mode revanche !

Pour se faire Abu Pradesh est indispensable, parce que c’est le genre à avoir de la famille à Londres (nécessaire pour le logement). Le problème de l’Eurostar vient ensuite se poser, parce qu’il faut payer son billet...Un problème solutionné entrainement une nouvelle orientation dans ses plans, Lucie se retrouve baby-sitter chez un Lord. Le paradis ? Sans doute, s’il n’y avait pas Lawrence et Cyril, et surtout tonton Vineshan. Et puis en vérité, cette histoire de Lego, cette immense bourde qui ouvre le livre, n’est que le début des ennuis.

 

London Panic c’est un style qui détonne, des répliques et des expressions drôles et enrobés d’un vocabulaire ado absolument crédibles que l’on croirait sortie de la bouche d’une flopée de jeunes à la sortie d’un lycée (un peu racaille quand même la Lucie !).

Les chapitres sont courts et se terminent presque tous par une interrogation que l’on se pose (ou que l’on est en droit de se poser) et qui donne tout de suite envie d’embrayer sur le chapitre suivant. Sans aucun temps mort, l’intrigue se déroule à vitesse grand V et en un rien de temps on arrive (presque trop vite) au bout.

 

C’est pétillant, un poil farfelu dans la narration. J’ai adoré cette verve pleine d’entrain et l’esprit de cette jeune adolescente actuelle et vraisemblable, et c’est surtout une histoire qui fait sourire et finit par toucher. Même sans vraiment faire vibrer la corde sensible Marie-Agnès Vermande-Lherm aborde quelques sujets sensibles qui contrastent avec la cascade un peu folle des événements et apportent aussi cette petite touche de sensibilité pas désagréable.



24/02/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres