Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

La sélection du Prix Landerneau des lecteurs 2020

La sélection du Prix Landerneau des lecteurs 2020

 

Prix.jpg

 

Un jury de 230 lecteurs présidé par Karine Tuil

 

Jeudi 10 septembre, les libraires des Espaces Culturels E.Leclerc ont dévoilé les 4 finalistes du Prix Landerneau des Lecteurs 2020, des romans qu’ils ont sélectionnés parmi les 366 nouveautés françaises publiées en cette rentrée littéraire.

 

Couronnée par le premier Prix Landerneau des Lecteurs en 2016, Karine Tuil préside cette année le jury de lectrices et lecteurs qui a pour mission d’élire le roman lauréat. Cette « communauté littéraire » a jusqu’au 13 octobre pour partager, sur la page facebook dédiée, ses impressions de lecture puis voter en faveur d’un des 4 finalistes. Le résultat de ce vote associé à celui de la présidente de cette édition, de Michel-Édouard Leclerc et de 12 jurés tirés au sort pour participer aux délibérations, organisées cette année en vidéo, désignera le lauréat.

 

Ce dernier sera annoncé le 14 octobre prochain et succèdera au palmarès à L’Insouciance de Karine Tuil (Gallimard), L’Art de perdre d’Alice Zeniter (Flammarion), Chien-Loup de Serge Joncour (Flammarion) et Par les routes de Sylvain Prudhomme (L’Arbalète / Gallimard).

 

laureat.jpg

 

Le Prix Landerneau des Lecteurs en quelques chiffres

 

1 présidente du jury : Karine Tuil aux côtés de Michel-Édouard Leclerc

4 romans dans la sélection

221 participent à l’opération

230 forment le jury

1 lauréat : l’auteur d’un ouvrage publié lors de la rentrée littéraire 2020

10 000 € de dotation pour le lauréat

 

Les 4 romans finalistes

 

9782330139346.jpg  Chavirer de Lola Lafon (Actes Sud)

 

 

Chavirer raconte l’histoire de Cléo, jeune collégienne rêvant de devenir danseuse, prise au piège par une mystérieuse fondation, puis complice de ses stratégies de « recrutement ». Trente ans plus tard, alors qu’elle a finalement réussi à faire carrière, Cléo doit faire face à ce double fardeau de victime et de coupable.

Lola Lafon est autrice et musicienne. À son actif, deux albums musicaux et cinq romans parmi lesquels La petite communiste qui  ne souriait jamais et Mercy, Mary, Patty (Actes Sud). 

 

9782226448071-j.jpg  Les évasions particulières de Véronique Olmi (Albin Michel)

 

Sabine, Hélène et Mariette sont trois sœurs issues d’une famille modeste d’Aix-en-Provence. C’est leur cheminement que l’on suit de mai 68 à mai 1981 et l’élection de François Mitterrand. C’est aussi le portrait de filles qui deviennent jeunes femmes dans un pays en mouvement, où l’évolution des mœurs et des mentalités les traverse et les questionne chacune à leur manière.

Comédienne, romancière et dramaturge, Véronique Olmi est notamment l’autrice de Bords de mer et Cet été-là. Son précédent roman Bakhita a connu un succès retentissant en France comme à l’étranger.

 

product_9782072734007_195x320.jpg Fille  de Camille Laurens (Gallimard)

 

 

Qu’est-ce qu’une fille aujourd’hui ? interroge Camille Laurens dans son dernier roman. Je, tu, elle : une variation de points de vue de femmes pour parler de naissance, de construction et de sexualité, d’un corps aimant, aimé et parfois malmené et souffrant.

Lauréate du Prix Femina et du Renaudot des lycéens en 2000 pour Dans ces bras-là (P.O.L.), Camille Laurens a publié une vingtaine d’ouvrages. Depuis cette année, elle est l’une des membres de l’Académie Goncourt.

 

 

product_9782072876172_195x320.jpg Là d’où je viens a disparu de Guillaume Poix  (Verticales)

 

 

Litzy, Marta, Rafael, Pascal… Chacun porte en lui son histoire d’exil et avec elle ses doutes, ses rêves et ses espoirs. D’un continent à l’autre, des familles dispersées se racontent et s’interrogent dans ce roman choral inspiré de faits réels.

Auteur de plusieurs pièces de théâtre, Guillaume Poix a publié un premier roman aux éditions Verticales, Les fils conducteurs, qui a reçu le Prix Wepler – Fondation la Poste en 2017.

 

Karine Tuil, présidente du Prix Landerneau des Lecteurs 2020

 

C’est en participant à un concours sur manuscrit que Karine Tuil est remarquée en 1998 par Jean-Marie Rouart, alors directeur du Figaro littéraire. Quelques mois plus tard, son premier texte, Pour le pire, est accepté par les éditions Plon qui inaugurent une collection « jeunes auteurs ». Suivront deux autres romans, Interdit et Du sexe féminin qui formeront, avec ce premier, sa trilogie sur la famille juive.

 

il_est_comment_le_nouveau_karine_tuil.jpg

 

Son œuvre romanesque se poursuit avec 5 ouvrages publiés chez Grasset, tantôt dans la veine tragi-comique (Quand j’étais drôle), tantôt dans un registre plus grave (Douce France), et souvent retenus dans les sélections des prix littéraires les plus prestigieux : La domination, Six mois, six jours, L’invention de nos vies (finaliste du prix Goncourt).

Paru en septembre 2016, L’insouciance marque son entrée au catalogue des éditions Gallimard, lui permet d’obtenir le Prix Landerneau des lecteurs des Espaces Culturels E.Leclerc, et l’impose comme une voix forte de la littérature du réel. En 2019, avec Les Choses humaines, elle décroche deux nouveaux prix littéraires de premier plan : l’Interallié et le prix Goncourt des lycéens.

 

Les Espaces Culturels E.Leclerc : un acteur majeur de la vie culturelle française

 

Promouvoir et diffuser la culture, favoriser l’accès au livre et à la lecture notamment : telle est l’ambition des Espaces Culturels E.Leclerc. Présents dans les villes moyennes, ces 221 espaces sont plus que des lieux de vente : des lieux d’échange entre les artistes et le public au travers de rencontres, dédicaces et lectures programmées tout au long de l’année.

 

Sous l’impulsion de Michel-Édouard Leclerc, les Espaces Culturels E.Leclerc organisent également depuis 2014 le Festival Culturissimo, proposant des rendez-vous culturels gratuits dans tous l’Hexagone et à la Réunion. Artistes et auteurs investissent les théâtres, cinémas, salles de spectacle des villes du réseau. En raison de la crise sanitaire, l’édition 2020 de ce festival s’est déroulée « en ligne » sur le site www.culture.leclerc.

 

Les prix Landerneau : des distinctions singulières dans le paysage des prix littéraires

 

Créés en 2008, les Prix Landerneau sont aujourd’hui au nombre de 4 et consacrent tour à tour 4 ouvrages : un album jeunesse, un polar, un roman et une bande dessinée.

Chacun de ces prix fédère les libraires des 221 Espaces Culturels E.Leclerc. Ils se mobilisent autour de Michel-Édouard Leclerc et d’un auteur de renom, illustrant un réseau dynamique, attentif à l’actualité littéraire et à l’écoute des lecteurs.

 

 

 



19/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 286 autres membres