Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Jean-Baptiste Naudet : La blessure

La blessure de Jean-Baptiste Naudet    4/5 (11-01-2019)

 

La blessure (300 pages) est sorti le 29 août 2018 aux Editions de L’Iconoclaste.

 

6.jpg 

 

L’histoire (éditeur) :

 

1960. Il a tout juste vingt ans. Alors qu'il patrouille dans le djebel algérien, le sergent Robert Sipière est tué d’une seule balle. A Paris, Danièle, sa fiancée, est dévastée. Toute sa vie, elle gardera sur son cœur les lettres d’Algérie. Et sombrera dans la folie.
Des années plus tard, son fils, Jean-Baptiste, devient reporter de guerre. Pourquoi affronte-t-il lui aussi l’horreur des conflits  ? A tant fixer la mort, la folie le guette à son tour. Jusqu’au jour où il découvre la correspondance entre sa mère et un jeune sergent mobilisé en Algérie, son premier fiancé. Il commence à comprendre qu’il est prisonnier d’un destin qui n’est pas le sien.
De ces trois vies sacrifiées, Jean-Baptiste Naudet tresse une même blessure. Et livre un grand récit sur la guerre, la filiation, l’amour.

 

Mon avis :

 

La blessure c’est celle de Jean-Baptiste Naudet, reporter de guerre, en plein doute sur sa vie professionnelle, familiale et personnelle, hanté par la folie dans laquelle sombre sa mère. La blessure c’est avant tout celle de Danièle, sa mère, amoureuse de Robert Sipière parti pour son service militaire en Algérie, qui ne s’est jamais remise de la mort de son fiancé, mort à vingt ans, pris dans le bourbier d’une terrible guerre sanglante.

 

« La météo est propice au vol des avions, des hélicos, bref aux grandes opérations. Dans ce décor printanier, sublime et enchanteur, c’est la saison des massacres. »

Robert, Printemps 1960, Tiki-Chourt, Grande Kabylie.

 

La blessure c’est le témoignage éprouvant de l’auteur sur sa quête de l’origine de son mal-être et de la dépression de sa mère, c’est la correspondance pleine de poésie (agrémenté de Rimbaud, Barbara, Prévert…), d’amour et d’émotions entre Danièle et Robert et c’est le récit d’une guerre pleine d’atrocités. Humain, cruel, dur, La blessure entremêle les époques et les styles (épistolaire, autobiographique, « roman » pour témoigner de manière moins formelle qu’aurait pu donner le style journalistique...). C’est riche, très bien construit (la narration permet au lecteur de souffler entre deux scènes terribles sans en tronquer toute l’horreur d’une guerre honteuse) et d’une grande puissance romanesque.

 

La blessure, ou comment le poids de l’Histoire peut porter sur l’histoire d’une famille, comment le destin d’un homme enfin dévoilé peut, vingt ans plus tard, refermer les plaies, ou du moins soigner certaines blessures.

 

« Ce n’est plus un vague à l’âme mais un naufrage dans une mer de larmes. Un cancer physique qui la ronge, un craquement existentiel. »

Jean –Baptiste, Avril 1980, Fontainebleau

 

« Ici on tue, ici on meurt, ici on s’entretue. L’ennemi est partout, l’ennemi n’est nulle part. C’est la guérilla, la guerre sournoise, sale et féroce. C’est une guerre pourrie, une guerre maudite, une guerre d’embuscades, de poursuites, de soif, de sueur et de souffrances. Souvent, les gusses en treillis ouvrent un feu nourri sur une ombre. On tour pour moins que rien. Par peur, pour conjurer l’angoisse, pour se sentir plus forts que ceux d’en face qui ont peur également. »

Robert, 9 juin 1964, 4h30 du matin, Djebel Djurdjura, en Grande Kabylie, Algérie

 

« Un soleil noir s’est abattu sur elle. Ses yeux, jadis brillants de malice, sont délavés. Son âme est mortellement blessée. Sa mémoire malade fait un silencieux travail de sape. Empoisonnée par ses souvenirs, elle voit tout en noir, elle-même d’abord. Elle subit une inquiétante métamorphose. Émerge un être lugubre et tourmenté. Bientôt, elle ne sera plus capable d’une larme pour adoucir la mystérieuse douleur qui sourd son intime. »

Jean-Baptiste, février 1979, Fontainebleau.

 

 

En bref : une magnifique histoire d’amour et un récit nécessaire porté avec beaucoup de poésie et de réalisme.



10/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres