Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Elizabeth Aston : Les filles de Mr Darcy

Les filles de Mr Darcy de Elizabeth Aston         3/5   (20-06-2012)

 

Offert par les Editions Milady, lors de la Garden party du 10 mai dernier, Les filles de Mr Darcy (475 pages) est sorti le 18 mai 2012. C’est un des premiers titres de la nouvelle collection Milady Romance Pemberley.

  

 

 

 

L’histoire (éditeur) :


Vingt années après Orgueil et Préjugés, nous faisons la connaissance des cinq filles d’Elizabeth et Darcy. Alors que leurs parents sont en voyage à Constantinople, les demoiselles viennent passer quelques mois à Londres chez leur oncle Fitzwilliam. La découverte de la vie citadine, des plaisirs et des disgrâces qu’elle offre, associée au caractère fort différent de ces jeunes personnes, va mener à des aventures – et des amours – inattendues, dans un cadre particulièrement mondain, où de nombreux individus se côtoient. On retrouve avec plaisir certains personnages créés par Jane Austen.

 

Mon avis :

 

Avant de me lancer, je voudrais vous préciser que je n’ai pas lu le roman de Jane Austen. Je ne ferai donc aucune comparaison avec Orgueils et préjugés, qu’il s’agisse des personnages, de l’histoire ou de l’écriture.


Les filles de Mr Darcy, comme son nom l’indique, s’intéresse principalement aux filles d’Elisabeth et Fitzwilliam Darcy. Ce dernier, envoyé en mission diplomatique à Constantinople et accompagné de son épouse, a laissé ses 5 filles aux bons soins de son cousin Mr Fitzwilliam et de sa seconde et jeune épouse Fanny. Originaires du Derbyshire (campagne anglaise), ces demoiselles se retrouvent plongées en plein Londres où  les ragots, rumeurs et coups bas sont monnaie courante (surtout en période de la Saison). Jeunes et jolies, et avec une dote plus qu’intéressante, elles sont vite convoités, courtisées, jalousées et se retrouvent mêlées à des scandales mettant la réputation de la famille Darcy en jeu.


Je me suis facilement laissée embarquer en 1818, en pleine période de régence anglaise,  avec ses codes, ses traditions et où la question du mariage est LE sujet de prédilection. A travers les péripéties des 5 sœurs, Les filles de Mr Darcy évoque autant les plaisirs de l’époque  (bals, réceptions, mode…) que ses rigidités et ses contraintes : le mariage de raison (pas d’amour surtout….bouhhhh, que ça m’a énervée !!!!) les convenances et la place de la femme. Le vocabulaire correspond relativement bien à cette période  (même si j’ai noté quelques expressions assez –ou trop- modernes) et contrairement à mes appréhensions, l’écriture est fluide et pas trop pompeuse.

 

Elizabeth Aston prend le temps de décrire aussi bien la vie que les personnages, faisant un peu trainer en longueur le récit. Mais une fois  mise en place, l’intrigue est assez bien menée. Il y a pas mal de rebondissements qui permettent de capter l’attention du lecteur  jusqu’au dénouement. Je m’attendais quand même à un peu plus de romance (voir de passion) mais finalement il n’y en a pas tant que ça et elles apparaissent très tardivement et brutalement dans le récit. Ceci est sans doute lié au fait qu’il y a énormément de personnages.


Effectivement, il y a beaucoup beaucoup beaucoup de personnages (je me suis fait une petite fiche avec leurs noms et leurs liens pour ne pas perdre le fil). Cette abondance donne une galerie sans doute trop superficielle et pas assez creusée. Même si les filles ont chacune leur personnalité, j’ai trouvé qu’elles manquaient de profondeur et du coup certaines réactions m’ont paru peu compréhensibles et peu convaincantes. Letty (21 ans, l’aînée) est chiante à ne plus en pouvoir ! (désolée, mais il fallait que ça sorte). Elle a subi un coup dur sentimental et ça n’arrange en rien sa nature anxieuse et son côté ennuyeux, voir sévère. Camilla (la plus mise en avant) est forte de caractère, pleine d’esprit et d’humour. Les jumelles Belle et Georgina, 17 ans, sont aussi belles que délurées. Pleine d’entrain, elles ne pensent qu’à s’amuser, au détriment des sentiments et de la réputation de leurs sœurs. Et enfin, Alethea (16 ans, la plus jeune) est intrépide, passionnée de musique, secrète et surprenante. C’est d’ailleurs sur elle que le prochain roman de E. Aston sera axé : Les aventures de Miss Alethea Darcy (sortie prévue le 24 août).


Les filles de Mr Darcy est une lecture qui n’est pas désagréable. Certes, ça ne casse pas des briques, mais c’est en accord avec l’idée que je me faisais de cette collection. Je lirai certainement la suite car malgré les défauts que j’ai relevés (qui ne m’ont pas tant dérangés que ça) c’était rapide et sympathique.

 

 

Merci à Audel, qui m'a permise de ne pas laisser mourir ce roman dans ma PAL ;-) avec cette lecture commune partagée avec nane42jelydragonIkebukuro

 



22/07/2012
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres