Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Daniel Cole : Ragdoll

Ragdoll de Daniel Cole   3,5/5 (21-11-2017)

 

Ragdoll (464 pages) est sorti le 9 mars 2017 dans la collection  La bête noire des Editions Robert Laffont (traduction Natalie Beunat).

Lue par Damien Ferrette, la version audio est disponible depuis le 13 Septembre 2017 aux Editions Audiolib (Durée : 744 min)

 

8.jpg

 

L'histoire (éditeur) :

 

Un corps. Six victimes. Aucun fil rouge. Votre nom figure sur la liste du tueur. La date de votre mort aussi… 

La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L’inspecteur Fawkes, qui vient juste d’être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l’enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l’inspecteur Baxter. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner. Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?

 

Mon avis :

 

Thriller décapant, un peu classique dans son déroulé mais pas moins percutant par ces différents meurtres qui parsèment l’histoire, Ragdoll m’a fait passer un bon moment.

Même s’il s’est révélé un peu prévisible (carrément même par certains aspects), je dois dire que le style très fluide de Daniel Cole et la pression qu’il instaure dans cette course contre la montre (je ne reviens pas sur l’histoire, la quatrième en dit bien assez) n’ont pas eu raison de mon intérêt. Au contraire, j’ai pris plaisir à voir se dérouler l’intrigue, découvrir comment ce psychopathe allait pouvoir être démasqué et arrêté (merci au jeune bleu Edmunds, futur jeune papa fraîchement arrivé à la crime, pour son implication dans le boulot et son bon sens !).

En effet, si effectivement certaines clés sont amenées rapidement au lecteur, l’auteur réussit tout de même à développer un dénouement au côté Usual Suspect bien sympathique.

 

Finalement, Ragdoll est un thriller efficace. Ce n’est pas le thriller de l’année pour moi, mais il possède de nombreux points positifs qui en feront sans aucun doute un coup de cœur pour nombreux lecteurs.

 

La version audio est une réussite.

Le déroulement de l’histoire, bien que ponctuée de sérieuses scène macabres, n’a rien de spectaculaire ou de remarquable, et portant j’ai trouvé que le lecteur donnait beaucoup de peps à la lecture qui est restée palpitante de bout en bout.

La tension du roman se dégage à merveille à l’écoute du livre audio. Damien Ferrette joue avec les voix, avec les tons pour que, presque, chaque protagoniste soit d’emblée reconnu. Associées au style cinématographique de Daniel Cole, son énergie et sa qualité narrative ce livre audio en fond une lecture très immersive. 



21/11/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 270 autres membres