Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Cathy Kelly : Une saison pleine de promesses

Une saison pleine de promesses de Cathy Kelly  3/5 (24-11-2013)

 

Une saison pleine de promesses (381 pages) est paru le 14 novembre 2013 aux Editions Presses de la Cité.

 

imagfres (107x173).jpg   images (1) (124x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

 

Une vieille fille décide de prendre sa vie en main ; une adolescente n’accepte plus de servir de faire- valoir à sa soi-disant meilleure amie ; une mère de famille délaissée décide de s’accorder du temps ; une autre, que son mari a quittée, de voyager autour du monde... Au fil de ces dix-neuf histoires mettant en scène des personnages féminins de tous âges, Cathy Kelly nous invite à une parenthèse enchantée, tantôt émouvante, tantôt drôle, toujours pleine de douceur.

 

Mon avis :

 

Arrivé comme par magie  dans ma boite aux lettres, Une saison plein de promesses tombait presque à point : une couverture aux couleurs de Noël,  des nouvelles par milliers (j’exagère juste une petit peu, puisqu’il y en a 19) et ai-je vraiment besoin de vous préciser combien j’aime les nouvelles ? Bref, même si ces nouvelles sont loin d’être toutes en rapport avec Noël, c’était un joli cadeau avant l’heure. Merci donc aux Presses de la cité pour cette belle surprise !

Mon enthousiasme est toutefois retombé doucement mais surement. Une, deux, trois passe encore, mais tant de nouvelles construites sur un même schéma narratif et orientées sur les mêmes problématiques, ça finit par lasser. La solution ? Lire une ou deux nouvelles chaque soir jusqu’à noël  histoire de patienter jusqu’au fêtes de fin d’année, de vous endormir avec douceur et d’affronter le froid de saison avec une lecture réconfortante.

 

Une saison plein de promesses, c’est quand même une bonne dose de lecture doudou dirons-nous. Les histoires ont des héroïnes de tout âge qui se trouvent face à un dilemme, ou ne s’acceptent pas à leur juste valeur (et là je m’insurge : bon sang, arrêtez de vous comparer sans cesse à votre sœur, votre voisine ou qui que ce soit, Mesdames !), mais qui finissent toujours bien. Le destin et l’optimisme ont le dessus dans chacune de ces courtes histoires et permettent ainsi de quitter chaque nouvelle l’esprit léger.

Impossible toutefois d’avaler un tel livre en une fois (l’overdose m’a guettée), mais fragmenté c’est vraiment loin d’être une lecture désagréable. On y trouve de tout dans ces récits : des sujets plus ou moins délicats, actuels, toujours traités avec sensibilité, des histoires parfois  touchantes (d’autres plus mièvres à mon goût), beaucoup de simplicité…. Le tout se lit avec une grande facilité mais aussi une peu de monotonie, car, comme j’en parlais plus haut, elles se ressemblent toutes un peu au final de par leur construction et leur aspect répétitif.

 

Je conclurai donc en vous disant que j’ai été séduite par l’écriture de Cathy Kelly plus que par le genre littéraire utilisé dans cette dernière publication. Je me pencherais donc plus volontiers vers un de ses roman dans un avenir proche (j’ai un petit faible  d’ailleurs pour Retour à Dublin) afin d’apprécier le travail de l’auteure à sa juste valeur.



14/12/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 281 autres membres