Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Wally Lamb : Felix Funicello et le miracle des nichons

Felix Funicello et le miracle des nichons de Wally Lamb     4/5 (10-09-2016)

 

Felix Funicello et le miracle des nichons (256 pages) est paru le 1er septembre 2016 aux Editions Belfond (traduction : Catherine Gilbert).

 

3.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Nous sommes en 1964. Le rêve américain brille de mille feux, les Beatles sèment l'hystérie sur leur passage et Felix Funicello, dix ans, se morfond dans la très catholique école Saint-Louis-de-Gonzague, dirigée de main de fer par la redoutable soeur Dymphna. Une année de plus à s'ennuyer ferme ? Pas si sûr. Pour une sombre histoire de boulettes de papier et de chauve-souris, soeur Dymphna est envoyée en maison de repos et remplacée par un ange. Ou plutôt par une Québécoise, Mlle Marguerite, talons hauts, jupe fendue et sourire irrésistible. Presque aussitôt suivie par Zhenya, écolière russe au caractère bien trempé et à l'éducation sexuelle très avancée... Entre la découverte du french kiss et les premiers frissons de l'école buissonnière, Felix va vivre une année de CM2 inoubliable...

 

Mon avis :

 

« Aux cotés de Frankie Avalon, Annette était désormais l’actrice principale de films comme Beach Blanket Bingo ou How to Stuff a Wild Bikini, une ascension au firmament du cinéma qui avait suivi l’irrésistible progression de son tour de poitrine dans l’alphabet des soutien-gorge. C’est un fait qui m’apparait aujourd’hui avec plus de netteté que lors de mon année de CM2, il n’empêche que, même à cette époque, le poster numéro trois avait déjà commencé à me titiller quelque part entre le sud du nombril et e nord du genoux » Page 11

 

Un souffle de bonne humeur (et de légèreté) flotte à la lecture de ce roman. Felix Funicello et le miracle des nichons retrace l’année des 10 ans du petit Felix, élève de CM2 à l’école catholique Saint-Louis-de-Gonzague, dans la classe de la très sérieuse et stricte Sœur Dymphna. Nous sommes dans les années 60, au moment où Mohamed Ali est champion des poids lourds, où les Beattles sont des stars adulées par presque toutes les jeunes filles, où la cousine de Felix tourne pour Walt Disney, en pleine guerre froide et aussi et surtout au moment où l’institutrice austère va être remplacée par une jolie québécoise…le début de petits changements, tel un jeu de domino, qui vont faire grandir ce jeune garçon naïf (voir même peu ignorant dans certains domaines…)

 

Ce n’est peut-être pas le roman de l’année et je risque peut-être d’oublier Felix d’ici quelques mois, mais j’ai passé un super moment en sa compagnie. C’est tendre, drôle, avec des airs du Petit Nicolas version Amérique des sixties, un peu stéréotypé (mais c’est aussi ce qui lui confère ce charme) et pétillant d’espièglerie.

 

Et même si le style de Wally Lamb se révèle ici sans véritable profondeur, la truculence des personnages et l’atmosphère années 60 apportent tout ce qu’il faut pour passer un bon moment de détente.

A lire et à relire sans modération !



17/09/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres