Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Veronica Roth : Marquer les ombres

Marquer les ombres de Veronica Roth   2.5/5 (31-01-2017)

 

Marquer les ombres (471 pages) est sorti le 17 Janvier 2017 chez Nathan (traduction : Anne Delcourt).

 

1.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un “don”, un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles, sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s’aider – ou décider de se détruire.

 

Mon avis :

 

Oh pardon Veronica Roth mais cette chronique ne sera pas l’éloge de votre nouveau roman…

 

Autant j’ai aimé la Saga Divergente (et palpité au rythme des rebondissements, solidement attachée aux personnages de Triss, et Quatre) autant Marquer les ombres m’a laissée de marbre.

 

Je n’ai absolument pas réussi à me passionner pour cette histoire, à entrer dedans et à m’intéresser véritablement à ses héros. Je me suis accrochée jusqu’au bout, parfois agréablement surprise de voir mon intérêt remonter lors d’une scène un peu plus intime, forte et touchante entre Cyra et Akos, mais l’ensemble aura été à peine passablement plaisant.

 

J’ai trouvé l’univers très riche mais aussi trop complexe (l’auteure a fait un vrai travail d’inventivité e terme de vocabulaire et ses descriptions sont parfois trop minutieuses) et le nombre de personnages (je me suis souvent perdue dans les noms…) trop important (certains caractères sont inutilement développés par rapport à leur rôle dans l’intrigue). J’ai souvent eu le sentiment d’être submergée par des détails inutiles et cela a nettement contribué à laisser filer mon intérêt.

  

L’écriture, le seul point positif de ce roman, reste tout du long agréable et fluide. Veronica Roth a une jolie plume et une narration entrainante (même si par moment ses longues explications ont tendance à ralentir la cadence). Sans me sentir passionnée par l’intrigue, je n’ai pas peiné à lire le roman, d’autant que l’alternance des points de vue entre Akos le Thuvhésit, et Cyra, le Shotet (deux personnages, issus de nation ennemies, totalement opposés…) permet un certain rythme et une diversité dans la lecture.

 

Peut-être trop SF pour moi…je n’ai donc pas réussi à me plonger dans cet univers trop fouillé et dont les personnages ne m’auront pas apporté ce frisson que j’espérais comme pour sa précédente série.

 

En bref : un premier tome décevant pour moi mais pas pour une majorité de blogueurs qui ont adoré !



01/02/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres