Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Mia March : Dans la peau de Meryl Streep

Dans la peau de Meryl Streep  de Mia March 4/5 (02-01-2013)

 

Dans la peau de Meryl Streep  (368 pages) est paru aux Editions Presses de la Cité le 11 octobre 2012.

 


L’histoire (éditeur) :


Le mari d'Isabel la trompe. June a promis à son fils qu'elle retrouverait le père qu'il n'a jamais connu. Kat ne sait pas si elle doit accepter la proposition de mariage de son meilleur ami de toujours... et Lolly, la mère de cette dernière, vient de leur faire une terrible révélation. 
Les trois jeunes femmes décident de s'installer dans l'auberge de Lolly et participent ainsi à la soirée ciné qu'elle organise chaque semaine. La star à l'honneur ce mois-ci est Meryl Streep et, sans le savoir, l'actrice apporte les réponses à leurs problèmes : elles commencent à parler, à s'ouvrir et à remettre en question toutes leurs certitudes sur l'amour, la vie et sur elles-mêmes pour, peut-être enfin, trouver leur happy end !


Mon avis :


Je suis contente de vous présenter ce titre de Chick-lit (désignant ici un roman écrit par les femmes, pour le marché féminin). Ceux qui me suivent savent que ce genre littéraire n’est pas vraiment le mien (bien que certains titres m’aient tout de même donné satisfaction). Et pourtant, Dans la peau de Meryl Streep a réussi à me captiver sans me donner l’impression de me satisfaire d’une lecture superficielle.


On ouvre le livre sur un prologue assez bouleversant qui donne à penser qu’on est loin de la chick-lit dérisoire traditionnelle. On progresse dans l’intrigue au fil des points de vue de 3 femmes : Kat Weller et ses cousines June et Isabel Nash. Elles ont l’habitude de se retrouver deux fois par an (noël et Thanksgiving) dans leur maison d’enfance, à l’auberge des trois Capitaines tenue par Holly (la mère de Kat). Mais bizarrement, Lolly les convoque toutes les trois au mois d’août sans leur annoncer  le motif. Voilà les quatre protagonistes, pas forcément en très bons termes,  réunies à Boothbay Harbor, prête à écouter l’annonce de leur mère (naturelle et de cœur) et enfin prête à  vivre pleinement leur vie.


Les personnages de ce roman sont bien développés. Leur portrait est peut-être un peu cliché (la célibataire qui vit encore chez sa mère, la femme mariée depuis 10 ans et confortablement installée dans la vie, et la jeune mère célibataire) mais de les découvrir à tour de rôle et de les voir évoluer aux côté de Lolly est un vrai plaisir. On se prend tout de suite d’affection pour chacune. Déjà meurtries  dès leur enfance, la vie ne leur laisse encore aujourd’hui que peu  de répit, entre annonces difficiles, coup bas et relations amoureuse délicates, mais elles se serrent les coudes. Leur relation familiale est très touchante.


Mais que vient faire Meryl Streep dans tout ça ? Et bien là  je dis chapeau Mia March ! Elle arrive par des nombreuses séances vidéo centrées sur l’actrice  à faire se livrer, réfléchir, comprendre des réactions, pardonner…chacun de ses personnages. Le parallèle entre la filmographie de Meryl Streep est vraiment bien orchestré et super original. On prend plaisir à (re)découvrir certains de ses films, qui sont ici très bien décrits, sans que l’intrigue en soit plombée.


Bien qu’on puisse facilement se douter de certaines choses, peu importe. Le tout se lit avec  gravité, finesse, optimisme et  satisfaction. J’aurais vraiment aimé me retrouver dans cette petite ville, à séjourner à l’auberge des Trois Capitaines, rendre visite à June dans sa librairie et goûter quelques pâtisseries de Kat. Alors si vous souhaiter passer un bon moment entre femmes, je vous invite à venir à Boothbay Harbor, découvrir le premier livre de Mia March, Dans la peau de Meryl Streep

 




02/01/2013
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres