Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Claire Castillon : Les piqûres d'Abeille

Les piqûres d'Abeille de Claire Castillon    3/5 (09-04-2017)

 

Les piqûres d'Abeille (151 pages) est sorti le 5 avril 2017 aux Editions Flammarion (Jeunesse).

 

6.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Je l'ai repérée tout de suite, avec sa couronne dans les cheveux. J'ai compris que je pourrais lui faire confiance. À quoi bon avoir une meilleure amie et une amoureuse ? Abeille allait remplir les deux fonctions. Lou, mon ancienne amoureuse de CP, était bien trop gamine. En ce qui me concerne, je suis très mûr, assez marrant et plutôt intelligent, il me faut donc une fiancée qui dépote. D'emblée, j'ai senti qu'Abeille avait du tempérament. Avec Abeille, tout est possible.

 

Mon avis :

 

C'est l'histoire  d'un Jean fou d'une Abeille (j'aurais plutôt dit une guêpe, vu comme elle pique)  et qui,  tout en faisant son petit bonhomme de chemin entre des parents habitués à tout dénigrer dont (et surtout)  leur fille, d’une grande sœur adorable qui c'est entichée d'un escroc, d'une marraine allergique aux enfants, des copains et des cousins qui vivent chacun leur petite histoire de cœur (pas toujours commune), correspond avec cette gamine ( dont Abeille est le véritable prénom)  pimbêche et peu fréquentable finalement !

 

Au mariage de sa marraine, Jean remarque tout de suite Abeille la nièce du marié. Obnubilé, depuis, par l'idée de la revoir le garçon décide de tout mettre en œuvre pour trouver son adresse et commencer une relation épistolaire avec la jeune fille, qui a détrôné son ancienne amoureuse de CP (bien trop gamine !). Ce n'est pas simple !

Le seul moyen est de se faire inviter par sa marraine (la jeune mariée pédophobe, nulle avec les enfants parce qu’elle ne les aime pas) pour farfouiller dans ses affaires et dégoter son adresse. Et après, il reste encore à Jeannot a toucher le cœur de cette abeilles.  

Mais attention qui s'y frotte risque de s'y pique !

 

Les piqûres d'Abeille et une histoire sur la famille, les liens du cœur et sur l'amour qui rend aveugle, le tout dans un style jeunesse aux allures du Petit Nicolas.  Plus sympathique que mordant, un peu trop jeunesse à mon goût (ça manque parfois un peu de densité et d’émotions) mais finalement assez touchant quand on a l'âge de Jean, qui n'en demeure pas moins narrateur naïf, tendre et attachant.  

 

Claire Castillon nous raconte l'histoire de ce gentil garçon dans un style caustique qui rend la lecture plus attractive.  Les différentes piques sont bien senties et font ouvrir les yeux au lecteur qui, contrairement au gentil Jeannot, se rend bien vite compte que cette abeille n’est pas le genre de fille qui le mérite (et tout simplement pas le genre de fille à fréquenter).

À chacun de voir les moralités que Claire Castillon n’expose sans aucunement donner de leçon mais avec drôlerie et sensibilité (dès 10 ans).



26/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres