Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Valérie Tong Cuong : Noir dehors

Noir dehors de Valérie Tong Cuong   4/5 (13-11-1017)

 

Noir dehors (210 pages) est sorti le 11 janvier 2006 aux Editions Grasset (puis en 2007 chez Le livre de poche). Il est de nouveau disponible chez J ’ai lu (189 pages) depuis le 4 octobre 2017.

 

1.jpg  9.jpg  3.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Un après-midi d'août étouffant à New York.
Soudain, c'est la panne générale. Tout s'arrête. La ville qui ne dort jamais devient la scène chaotique où les plus extrêmes solitudes vont s'entrechoquer. Il y a d'abord Naomi, la si jolie " pute à crack " enfermée dans un bar clandestin de Brooklyn, chancelante et affamée de curiosité, sur laquelle veille jalousement l'énigmatique Bijou. Il y a Simon Schwartz, l'avocat médiatique, au 36e étage d'une tour déserte du Financial District, salaud qui cherche sa rédemption dans les bras d'une femme jamais possédée.
Il y a Canal, l'érudit en arts martiaux, le disciple confucianiste, Canal ainsi baptisé depuis qu'on l'a trouvé nourrisson abandonné sur le trottoir de Canal Street à Chinatown, et que l'incendie du magasin où il travaillait a de nouveau jeté à la rue... En glissements progressifs vers la folie ou l'expiation, en monologues nerveux, nos personnages vont s'ouvrir à la liberté et se réveiller différents.

 

Mon avis :

 

J’aime beaucoup le travail de Valarie Tong Cuong. La lecture de ce titre, que je ne connaissais pas du tout, réédité chez J’ai lu, a été une belle découverte.

 

Noir dehors est un tout petit texte de moins de 200 pages qui, lors d’une coupure d’électricité générale à New York, permet à trois destins, d’origines et de conditions sociales différentes, de se croiser, alors qu’absolument rien ne les prédestinait à se rencontrer.

Naomie travaille dans un bar clandestin à Brooklyn comme « hôtesse ». Cette jeune prostituée de 23 ans tient grâce au crack que son « patron » et proxénète lui fournit régulièrement mais surtout grâce au soutien de sa collègue Bijou qui, à ses côtés, joue presque le rôle de mère depuis 10 ans. Et c’est justement elle qui, lorsque dans la panique de la coupure de courant la porte du bar reste ouverte, la traîne dehors vers la liberté…

Simon Schwartz, marié et père de deux enfants, est un avocat médiatique travaillant au 36ème étage d’une tour de Manhattan. Lorsque la coupure a lieu, une cheville foulée le contraint à rester seul dans l’immeuble jusqu’à ce que finalement un agent de sécurité lui permette de descendre et rejoindre la foule dehors et, peut être, son amour virtuel…

Canal, 26 ans, vit et travaille à Chinatown dans le magasin du Grand-père, un vieillard qui l’a recueilli au pied de son commerce sur Canal Street alors qu’il n’avait que quelques jours. Sans identité et confiné dans ce local, ce brave garçon honnête et sage connaît enfin la liberté à la suite d’un incendie meurtrier ce soir du blackout…

Durant cette nuit chaude et bouleversée chacun se révèle. Leur rencontre dans une église sonne l’heure de la rédemption.

 

Parce que c’est un texte concis et bien amené, parce que le découpage sous forme d’alternance des  3 monologues rend la lecture intrigante et entraînante, parce que les différentes psychologies sont agréablement acheminées (via des histoires personnelles respectives doucement dévoilées), parce que ces trois histoires, ces trois (même 4) vies m’ont captivée et parce que le dénouement a un petit quelque chose de Tarantino dans la manière d’être abordé (un côté Kill Bill où chacun raconte de son point de vue une scène en particulier), Noir dehors m’a beaucoup plu.

 

Noir dehors se lit d’une traite. Le style de Valérie Tong Cuong est plein de souplesse et de dynamisme et sans aucune superfluité ni longueur. Ses personnages offrent une vision de l’humanité piquante mais tellement juste. J’ai adoré Canal et me suis prise d’affection pour Bijou qui est une femme pleine de surprises !

 

Bref, encore un belle lecture (finalement lumineuse !) offerte par une talentueuse romancière que je vous invite vivement à découvrir si ce n’est pas déjà encore fait.

 



03/12/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres