Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Mon Salon du livre de Paris 2014

Mon Salon du livre de Paris 2014

salon_livre_paris_2014-2 (300x288).jpg

Proche de la capitale, je ne peux donc évidemment pas laisser passer l’occasion de faire un tour au Salon du livre de Paris. Et, encore moins quand je sais que des copinautes que j’apprécie particulièrement y vont.

 

Mon week-end parisien a commencé vendredi soir avec la rencontre de Nanet. Au programme : un petit restau et une soirée au théâtre pour Dernier coup de ciseaux. Une pièce assez originale, qui fait participer le public pour résoudre un meurtre et démasquer le coupable, et qui mélange intrigue déjà programmée et une bonne dose d’impro. J’ai passé un très bon moment. Nanet est une femme simple et très abordable. Je suis d’un  naturel timide et peu bavarde quand je ne connais pas, mais elle m’a mise à l’aise et nous avons papoté en toute simplicité, comme si nous nous connaissions depuis longtemps. Merci pour cette jolie soirée !

 

Samedi matin, départ à 8h45 avec ma grande pour essayer d’être à l’ouverture au salon. C’est chose faite, nous arrivons avec la pluie mais nous faisons partie des premiers à entrer et profitons donc du calme (avant la tempête) des premières heures. Evidemment, j’ai concocté encore un vrai programme digne d’une femme d’affaire ultra débordée. Je m’attèle donc à mes rendez-vous dédicace et profite  tout de même des quelques minutes de répit entre deux pour zieuter les stands avec Angélina.

 

C’est parti mon kiki !

 

Erik L'Homme (qui s'est appliqué à me livrer sa plus belle écriture) pour son premier tome de Phaenomen 1 

P1080494 (300x225).jpg  P1080544 (225x300).jpg

 

Cati Baur, qui offre à Angélina une joli illustration sur Enid, le premier tome de Quatre soeurs

P1080495 (300x225).jpg  P1080554 (225x300).jpg

En patientant pour allez dire quelques mots à Michel Bussi, nous croisons Gaelloo, Vivi et Stellade (depuis le temps que nous programmions une rencontre...). Que dire ? Nous n'avons pas passer beaucoup de temps ensemble parce que j'avais mon ptit programme, que je ne voulais pas imposer aux filles, mais le peu a été pétillant d'énergie, de naturel, de sourire et de douceur ! Ah les filles, il faut ABSOLUMENT que nous nous fassions un truc plus pratique pour discuter et rigoler prochainement car je suis un peu frustrée... Et Stellade, même si nous n'avons pas vraiment fait connaissance comme il se doit (et je compte bien remédier à ça très vite), je suis ravie de cette première rencontre. C'est fou comme le courant est passé. C'est pas toujours évident de passer de l'écran à la réalité (je suis franchement plus bavarde avec mon clavier) mais finalement ça se fait tout seul.

Nous continuons  ensuite notre petit bonhomme de chemin...

 

Michel Bussi, avec qui j'échange mes impressions sur Nymphéas Noirs. Je suis très impatiente de lire son prochain roman (qui ne devrait pas trop tarder à paraître...).

P1080496 (300x225).jpg  P1080539 (225x300).jpg  

 

Angélina croise la route de Geronimo Stilton, qui lui offre son plus beau sourire !

 P1080498 (300x225).jpg

  

et moi celle de C.J. Daugherty (auteure de la série Night School)

P1080500 (300x225).jpg

 

Carina Rozenfeld pour son livre Phaenix 1, Les cendres de l'oubli 

P1080501 (300x225).jpg  P1080542 (225x300).jpg 

 

Jean-Claude Mourlevat pour son roman Silhouette 

P1080502 (300x225).jpg  P1080534 (225x300).jpg  

Pendant que nous patientons pour rendre visite à Agnes Ledig, Amélie Nothomb arrive avec son extravagant chapeau et sa coupe de champagne. Quelle arrivée ! Je mandate ma puce pour aller prendre quelques photos (nous bénéficions d'une place de choix juste devant) et pour lui toucher quelques mots. Elle a beau être timide la puce, elle se faufile entre la sécurité et les fans pour lui dire combien je suis fan et que j'ai lu presque tous ses livres. Madame Nothomb la remercie pour ces mots et se lève pour lui faire la bise. Non, mais je n'en reviens pas ! A défaut d'avoir un petit mot de l'auteure (la queue est juste interminable !!!!) nous aurons ce joli souvenir.

P1080521 (300x225).jpg

 

Agnès Ledig, à qui je dis tout le bien que j'ai pensé de Juste avant le bonheur (mon avis ici)

P1080522 (300x225).jpg  P1080532 (225x300).jpg

 

Sophie Jomain pour son Cherche Jeune femme avisée  

P1080523 (300x225).jpg  P1080546 (225x300).jpg  

 

Romain Puértolas et son rigolo L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea 

P1080524 (300x225).jpg  P1080536 (225x300).jpg   

 

Anne Plichota et Cendrine Wolf remarquent qu'Angélina ressemble assez remarquablement à leur héroïne Susan Hopper (marinière, jean et cheveux blonds) 

P1080525 (300x225).jpg  P1080548 (225x300).jpg  

Hélène Frappat pour son roman Lady Hunt

P1080526 (300x225).jpg P1080550 (225x300).jpg  

 

Sylvie Testud pour son roman Le ciel t'aidera

P1080527 (300x225).jpg  P1080552 (225x300).jpg

 

Gilles Paris qui me dédicace Au pays des kangourous   

P1080528 (300x225).jpg  P1080538 (225x300).jpg  

Et enfin Véronique Ovaldé, qui me laisse une petite griffe sur Ce que je sais de Vera Candida, récemment chaudement recommandé par une livraddictienne et dégoté quelques jours avant le salon en troc.

P1080529 (300x225).jpg  P1080551 (225x300).jpg  

 

Voilà pour cette journée au salon. Je n'ai pas pu voir tous les auteurs que je souhaitais, tels que Sire Cédric (trop d'attente et plus beaucoup de patience), Dominique Dyens (nous l'avons croisé en compagnie de Ségolène Royal  mais n'avons pas trouvé son stand) et Inès Garland que je souhaitais tellement rencontrer mais qui est partie plus tôt que prévu du stand de L'école des loisirs afin d'animer une conférence. Et oui, cette année l'Argentine était à l'honneur et son roman Pierre contre ciseaux tout juste sorti en France collait parfaitement au thème. 

 

TanguyCharline_SalonDuLivre (300x225).jpg

 

Encore une belle moisson de dédicaces, non ?

Mais tout cela n'aurait pas été possible sans la patience de ma fille et sa filouterie ! Alors plein de bisous à toi ma jolie petite reporter-presse qui a porter avec joie et fierté mon accréditation autour du cou, et qui a vidé sa tirelire pour s'acheter une petite BD et deux livres à ses frères pour leur anniversaire.

Les livres, c'est vraiment une histoire de famille !

 

Et puis, j'en profite aussi pour me confesser. Car oui, j'ai péché. Je suis faible et j'ai craqué. Je reconnais avoir fait l'acquisition d'un livre sur le salon : Carnages de Maxime Chattam (que je n'arrivais pas à trouver en troc). Alors maintenant, faute avouée à moitié pardonnée. Et à moins de trois euros, je n'ai pas eu trop de mal avec ma conscience (même si en vérité, le problème n'est pas qu'une question de finance, mais surtout une question de PAL qui grossit plus vite qu'elle ne devrait...).

 

A ceux et celles qui n'ont pas eu la chance de faire partie de la foule présente au Salon du livre de Paris 2014, j'espère vous avoir fait agréablement profiter de notre journée et surtout avoir l'occasion de vous voir l'année prochaine !

 

 



23/03/2014
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 286 autres membres