Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Michel Pastoureau et Laurence Le Chau : Suzanne préfère le rouge

Suzanne préfère le rouge de Michel Pastoureau (auteur) et ‎ Laurence Le Chau (illustrations)   4/5 (05-12-2017)

 

Suzanne préfère le rouge (36 pages) est disponible depuis le 23 novembre 2017 dans la collection Jeunesse des Editions Privat.

 

s-L.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Suzanne est une petite fille qui sait ce qu'elle veut. Et pour elle, la plus belle des couleurs, c'est le rouge ! Non, elle ne mettra pas de rose pour aller à l'anniversaire de son amie Madeleine ! Découvre Suzanne et ses amis, qu'elle retrouve pour une fête "haute en couleur". Tu verras avec elle que le rouge est bien plus qu'une simple coloration. C'est la couleur de la joie, de la fête, de l'énergie et de la beauté. Et c'est pour cela que Suzanne préfère le rouge !

 

Mon avis :

 

Parce qu’être une fille ne veut pas dire forcément porter que du rose, Suzanne, elle, préfère le rouge !

Suzanne est une enfant comme en existe tant. Elle a beau être une fillette, elle refuse de mettre la robe rose que maman tient tant lui faire mettre. Non ! elle a décidé de mettre son pantalon rouge. Et tant pis si elle attire les taureaux avec.  Il n’y en a pas dans le coin de toute manière…Non ?!

Arrivée à la fête de son amie Madeleine, elle s’aperçoit alors que pas une des filles invitées ne porte cette robe qu’on veut toujours leur faire porter. Maintenant que ce problème de tenue et de couleur est passé, c’est à d’autres soucis qu’elle doit faire face : son cadeau n’est pas à la hauteur, elle ne connaît presque personne et n’aime pas le gâteau d’anniversaire. Ah, la vie d’une enfant n’est pas facile….

Que d’aventure ! heureusement, quand on en vient à parler de couleur et que Suzanne affirme adorer le rouge, elle se découvre de nouvelles affinités.

 

5.jpg

 

Suzanne préfère le rouge est l’occasion d’évoquer les couleurs et la difficulté parfois à s’affirmer lorsqu’on est enfant.

Encore une réussite signée Michel Pastoureau et ‎ Laurence Le Chau, qui nous avaient déjà régalé avec l’intelligent Pierre n'a plus peur du noir. J’adore cette manière d’évoquer les sentiments et de mêler les couleurs aux états d’âme, aux évènements et à la vie tout simplement.

L’auteur ajoute en toute fin une ouverture inattendue bienvenue pour lancer les spéculations avec l‘enfant et partager un moment d’échange bien sympathique.

 

 6.jpg

 

L’album est drôle (manger de l’abricot peur s’avérer très rigolo), intelligent et parfaitement à l’image de l’univers des bambins. 

J’aime l’histoire et j’adore les illustrations de Laurence Le Chau qui, comme pour le texte, cachent sous la simplicité beaucoup de symbolique pour aborder avec l’enfant l’idée d’être différent et de s’affirmer, et surtout pour aider à sortir des stéréotypes et clichés liés au sexe.



21/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 265 autres membres