Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

La Blogo de la Tentation 20-05-2014

La Blogo de la Tentation 20-05-2014  

 

 

Parce que ça fait un petit moment que je parcours la blogosphère, il y a forcément des articles assassins. Ce genre d’articles qui fait mal à mon porte-monnaie et à ma PAL (que j’ai tant de mal à essayer de diminuer) mais le bonheur de la lecture est bien là, alors merci de partager vos coups de cœur.

Je vais donc reprendre de temps en temps l’excellente idée de  Charabistouilles, et n’hésiterai pas une seconde pour dénoncer les coupables !

 

Automne de Jan Henrik Nielsen

couv49279225 (117x173).jpg

La coupable : Lizouzou

« J'ai beaucoup aimé ce road trip post apocalyptique. Il faut dire que ces deux jeunes filles sont très courageuses. J'ai aimé avoir l'impression de ressentir les mêmes choses qu'elles : la peur, la curiosité, l'envie, ... C'est un vrai page-turner, impossible de le lâcher avant de savoir si elles vont reussir leur mission ! (…) Bref, un roman qui m'a touché, que j'ai lu en deux jours à peine et qui sera au final très proche du coup de coeur pour moi ! A découvrir de toute urgence ! :) »

La Trilogie des jumeaux, tome 1 : Le Grand Cahier de Agota Kristof

couv15769978 (105x173).jpg

La coupable : Sweet Maya

« L’horreur est racontée avec beaucoup de froideur, de distance et d’objectivité, comme on décrirait un évènement anodin, ce qui tend à la rendre encore plus sordide. (…)Le dégoût et la révolte se mêlent à une fascination morbide et un désir de savoir comment les deux enfants vont grandir dans cet univers violent et malsain. Les chapitres sont très courts et se dévorent avec une avidité mêlée de malaise. L’écriture d’Agota Kristof est hypnotique, incisive, fascinante, addictive. On y prend goût, à tel point qu’une fois le premier tome de cette trilogie refermé, on a qu’une envie : se procurer la suite ! Un roman bouleversant, perturbant qui nous livre l’histoire d’une enfance brisée et d’une innocence perdue. »

 

Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove de Fredrik Backman

couv28412263 (108x173).jpg

Les coupables :

 

C’era una volta 

« Vieux, râleur et suicidaire. La vie selon Ove est un formidable roman qui est bien plus qu'humoristique. C'est un roman qui fait la part belle à la solidarité et à l'Amour avec un grand A ; positif et drôle même si empreint de mélancolie. Un roman avec un très fort potentiel émotionnel. L'attachement que j'ai ressenti pour Ove est à la hauteur de celui que j'avais ressenti pour Owen dans Une prière pour Owen de John Irving. Mes larmes dans les dernières pages ont été aussi lourdes mais mon plaisir aussi grand durant toute ma lecture. »

 

Ingrid 

« Grinçant, voire drôlement caustique, La vie selon Ove est un roman surprenant, une comédie divertissante, rafraîchissante et déjantée, qui véhicule un message fort. Au-delà de l'humour, c'est un incroyable déferlement d'émotion qui guette le lecteur. Au crépuscule de sa vie, Ove amorce un nouveau tournant. Peut-être pas celui auquel il s'attendait... Et nous non plus !

Une nouvelle pépite de la littérature nordique à découvrir absolument ! »

 

Lavinia 

« En toute honnêteté, au début, je me suis vraiment demandée ce qu'allait bien pouvoir me faire ressentir un vieux monsieur grognon. Parce que oui, Ove grogne et râle, tout le temps. Pour un oui ou pour un non, on a juste l'impression qu'il déteste le monde entier. Et puis les pages se tournent et on en apprend plus. Sur son passé tout d'abord, depuis son enfance. Plus on avance et plus on comprend cet homme taciturne qui a l'air éternellement en colère. Qui se révolte pour tout, même pour des broutilles totalement insignifiantes. On voit d'autres facettes de sa personnalité, on voit tout ce qu'il y a derrière cette façade irritante.

Et j'ai adoré tout ce qu'il cachait en lui. J'ai été profondément touchée, je me suis tellement attachée à lui! A cet homme tellement respectueux, tellement loyal, tellement protecteur. Et surtout amoureux, tellement amoureux de sa femme Sonja.. »

 

Et pour finir  Clédesol 

« Dans ce bouquin, j’ai tout aimé. L’écriture tout d’abord, oscillant entre humour grinçant, moments touchants, voir carrément émouvants, Frédrick Backman nous fait réfléchir l’air de rien, sur la solitude, la maladie, la vieillesse, la perte de l’être cher, et la solidarité. Les chapitres s’alternent sur deux époques, le passé et le présent d’Ove, nous dévoilant ainsi l’intégralité de sa vie, depuis son enfance. (…)En bref, J’ai tout simplement adoré ce roman. Ove est un personnage extraordinaire, sous ses airs bourrus et têtus se cache un homme qui sait se montrer généreux et tellement touchant. J’ai souri, j’ai ri, j’ai été émue, et pour finir j’ai pleuré. En bref, un roman comme je les aime, et qui m’a fait passer par toute une palette de sentiments. »

Rebecca de Daphné Du Maurier

couv36542116 (107x173).jpg

La coupable :  Stellade

« Ce roman m'a envouté et je n'ai pu le lâcher avant la fin. Je l'ai dévoré. Il m'a tenu jusqu'à la dernière ligne. J'ai fermé mon livre sous le choc et étourdit! Toutes les émotions sont passées par moi durant ma lecture. C'est le pouvoir d'un grand roman, non?! »

 

 

Et vous, avez-vous des romans à me proposer, à me suggérer, à me conseiller ? Avez vous un coup de coeur à partager ? N'hésitez pas, je n'ai plus peur de rien et encore moins de voir ma pal grossir (je dis ça maintenant mais demain je ferai tout pour la réduire...)



20/05/2014
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 286 autres membres