Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Jamais contente

Jamais contente   22-12-2016

 

Jamais contente (90 minutes) est un film français réalisé par Emilie Deleuze et produit par Agat Films & Cie. Sortie le

 

 357781.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

Distribution :

Aurore (Léna Magnien)

Patricia (Patricia Mazuy)

Laurent (Philippe Duquesne)

Agathe (Catherine Hiegel)

Sébastien Couette (Alex Lutz)

 

L’histoire :

 

Mon père est atroce, ma mère est atroce, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous. En plus, je m’appelle Aurore. Les profs me haïssent, j’avais une copine mais j’en ai plus, et mes parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi. Je pourrais me réfugier dans mon groupe de rock, si seulement ils ne voulaient pas m’obliger à chanter devant des gens. A ce point-là de détestation, on devrait me filer une médaille. Franchement, quelle fille de treize ans est aussi atrocement malheureuse que moi ?

Bande annonce 

 

Mon avis :

 

Jamais contente est l’adaptions de la série de Marie Desplechin, Le journal d’Aurore et de la Bande Dessinée issue des romans. Une adaptation qui n’était pas une mince affaire car il a fallu à l’auteure devoir compacter ces trois romans et 80 pages de scénario, sans perdre la force de l’histoire (un travail toutefois facilité par son personnage qui dégage une grande énergie et beaucoup de force), en réussissant toutes les petites histoires du personnage pour en faire une seule et grande (capable de durer 1H30 sans lasser). 

8.jpg 4.jpg 5.jpg 7.jpg

Emilie Deleuze a repris ensuite la compilation de Marie Desplechin pour en faire un scenario centré sur la famille plus que sur l’adolescence, rendant ainsi son film universel. Même si Aurore ets une jeune adolescente, Jamais contente n’est pas pour autant un film jeunesse mais bien un film familial.

 

coeur.jpg Jamais contente est un coup de cœur ciné !

J’ai passé un super moment, agacée par cette fille exécrable, le sourire aux lèvres par tant de spontanéité et de répliques drôles, touchée par cette famille et émue par cette affreuse gamine adorable qui se cherche.

Les personnages sont d’une grande justesse, vrais et à aucun moment surjoués. Sans fard, l’identification se faite avec beaucoup de facilité. Les protagonistes sont tous tout à fait normaux (bien qu’Aurore atteint toutefois des sommets dans son art…) et leur normalité les rend encore plus touchants.

 

1lt.jpg

Loin d’être des héros hors du commun (quoi que dans leur genre, les parents méritent une médaille), l’histoire qu’ils vivent a, à la fois, quelque chose d’unique et en même temps d’universelle (tout parents d’ado se retrouvera forcément). Aucun adolescent n’est comme Aurore, et pourtant tous les jeunes de treize ans lui ressemblent. Et pourtant, la normalité ici ne rime pas pour autant avec banalité.

Mention spéciale à cette maman qui j’ai trouvé admirablement bien campée par Patricia Mazuy, victime dépassée par cette ado cruelle qui aurait méritée plus d’une claque et qu’on a aussi malgré tout envie de prendre dans ses bras pour la rassurer. Bref, une Aurore attachiante hyper bien entourée !

 1455185260591_0570x0321_1455186104993.jpg

Jamais contente est un film familiale drôle, avec des dialogues qui font mouche et une jeune fille talentueuse qui m’a bluffée par son naturel.

Un film déjà couronné par plusieurs prix

-          Mention spéciale jury génération au Festival du Film de Berlin 2016

-          Prix du Meilleur Film Européen Jeune Public

-          Prix du Jury à Mon Premier Festival- Paris 2016

 

Extraits ici

 



23/12/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 260 autres membres