Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Cat Clarke : Perdue et Retrouvée

Perdue et Retrouvée de Cat Clarke 2,5/5 (05-06-2015)

 

Perdue et Retrouvée (406 pages) est sorti le 23 avril 2015 dans la collection R des éditions   Robert Laffont.

 

couv6825107 (109x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Essayez d'imaginer:

Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.

Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.

Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.

Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison...

C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n"était que le début d'un autre ?

Le nouveau roman bouleversant de Cat Clarke

 

Mon avis :

 

Mouai…Encore une quatrième de couverture  bien montée qui intrigue indéniablement avec ses éléments chocs mais qui me laisse un sentiment mitigé. La faute à quoi ? à toutes ces chroniques dithyrambiques qui annonçaient « un excellent livre », « un livre qui se dévore, impossible à lâcher et à oublier », « un roman addictif et génial »…ou bien à l’idée que je me faisais du travail de l’auteure, à savoir un romancière spécialisée dans la littérature jeune adulte absolument passionnante et émouvante.

 

Encore une fois, à trop en attendre on finit par être déçue. Et pas des moindre puisque j’ai trouvé ce roman vraiment plat et mou (presque chiant !). Et pourtant l’idée de base (qu’on a déjà vu et que l’on voir d’ailleurs venir à deux kilomètres) est bonne, le fait de raconter les choses du point de vue de la petite sœur (qui a bien grandit toutefois puisqu’elle a 17 ans) est judicieux et soulève intelligemment des réflexions auxquelles on est moins habitué. Mais non, non, non, la sauce ne prend pas (avec moi) et la lecture en devient un peu fastidieuse.

 

Attention, je ne dis pas qu’il s’agit d’un mauvais roman, loin de là. Je lui ai trouvé aussi des qualités qui m’ont heureusement donné envie de continuer et d’aller jusqu’au bout. Mais en fait j’ai trouvé que l’auteure avait du mal à se situer : thriller psychologique, roman jeunesse, huis clos familial, il y a un peu de tout ça sans que chacun soit complètement exploité. Dommage, parce que le tout se retrouve trop léger, survolé et manque cruellement de crédibilité, de tension, d’intérêt…de beaucoup de choses au final.

 

Perdue est retrouvée est selon moi un roman avec un fort potentiel qui tombe malheureusement trop vite dans le superficiel et  la facilité. Sans qu’il ait besoin de tomber dans le voyeurisme malsain, je pense que l’auteure aurait pu s’attacher davantage  à la psychologie de Laurel (séquestrée pendant 13 ans quand même) pour plus de réalisme. Le manque d’émotions s’en ressent car même si le personnage de Faith est bien plus travaillé et permet de comprendre les répercussions liées au retour de disparus (l’omniprésence des média, les rapports fraternels à reconstruire et puis aussi le fait devoir partager sa vie avec une inconnue..), ça ne suffit pas à créer des émotions fortes.

 

Pour une première lecture de Cat Clarke je suis déçue. J’attendrai de vibrer avec une autre de ses publications, car pour le coup je suis restée sur ma faim. Néanmoins, je pense qu’un public plus jeune (dès 13 ans) sera facilement très emballé. Et puis n’oublions pas les nombreux autres lecteurs qui ont adoré ce livre, alors à chacun de se faire son idée.



08/06/2015
20 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 279 autres membres