Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Sire Cédric : Du feu de l'enfer

Du feu de l'enfer de  Sire Cédric   3,75/5 (19-05-2017)

 

Du feu de l'enfer (557 pages) est disponible depuis le 9 mars 2017 dans la collection Sang d’encre des Editions Presses de la Cité.

 

1.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal
et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.

 

Mon avis :

 

Les sujets choisis par Sire Cédric ne sont pas faciles et il faut avoir le cœur bien accroché pour s’y plonger (cette première scène dans le prologue est assez spectaculaire en donne le ton en terme de « gore » et de « tension ») mais quel plaisir !

 J’avoue que, même sans être fan de ses thèmes de prédilection, je me laisse à chaque fois happée par son écriture directe, fluide et addictive et par l’intrigue qui se déroule avec grande une facilité.

 

On rencontre ici Manon, une jeune thanatopractrice de Montpellier pour qui on se prend tout de suite d’affection, et Ariel son frère, un assisté de la vie, petit délinquant égoïste et personnel, pour qui l’antipathie s’impose. Ces deux personnages, finalement assez banals, se retrouvent embarqués dans une folle histoire de secte satanique sans foi ni loi qui sème la mort (barbare et violente) autour d’eux. Il n’est franchement pas bon de s’intéresser aux petites affaires des autres …. En un rien de temps Manon et Ariel vont en faire les frais en se retrouvant englués dans une affaire poisseuse, sanglante et perverse. Rien ne semble possible de leur faire sortir de cette course contre la montre mort (ou peut être juste ce commissaire Raynal, ex flic du 93, chargé de l’enquête et désireux de porter secours à la belle Manon…). 

Du feu de l'enfer est une véritable et terrible descente aux enfer !

 

Morbide à souhait, Du feu de l’enfer possède une intrigue riche, palpitante et intense qui, bien qu’avec quelques clichés de genre, se déguste avidement. J’avoue que n’ai pas vu passer ces 550 pages et que les divers rebondissements m’ont franchement emballée. C’est trash, sauvage, bien construit, mêlant ce qu’il faut de vérités historique à la fiction pour pimenter encore un peu plus cette angoissante histoire.

 

En bref : ce nouveau Sire Cédric a tout ce qu’il faut pour me plaire : un enchaînement d’événements parfait, des surprises de taille, des personnages humains (ou pas !) qu’on suit avec plaisir et des descriptions visuelles marquantes.  L’auteur sait jouer avec les nerfs et offre là un thriller sanglant très efficace…. Quand on n’a pas peur de se frotter au diable.

 

9.jpg



24/05/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres