Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Mary Kubica : L’inconnue du quai

L’inconnue du quai de Mary Kubica   5/5 (30-05-2016)

 

L’inconnue du quai (390 pages) est sorti le 13 avril aux Editions Harlequin, dans la collection Mosaïc (traduction : Carole Benton)

 

7.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

La première fois que je l'aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago. Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse. Elle serre un bébé dans ses bras. Rien ne les abrite. Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là. Aussi fragile. Cette fois, je l’aborde/vais lui parler. Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener… Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé, Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai. Qui est vraiment Willow ? Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ? Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…

 

Mon avis :

 

Un conseil : Lisez L’inconnue du quai !!! Vous risquez de passer un excellent moment (et même si vous n’êtes pas fan de thrillers).

 

Pourquoi ?

- Parce que Mary Kubica crée un  lien fort avec ses personnages narrateurs. Dans ce roman à trois voix, elle donne l’occasion d’accompagner chacun de ses protagonistes dans ses actions, ses ressentis et son histoire personnelle. L’empathie se fait alors très vite naturellement pour chacun d’eux et l’émotion à tendance à prendre beaucoup de place dans la lecture qui en devient plus intense.

- Parce que Mary Kubica a une maîtrise du suspens absolument bluffante !!!

Rien de véritablement choquant dans cette intrigue (c’est d’ailleurs pour ça que ceux qui ne sont pas adeptes des thrillers et autres lectures angoissantes peuvent se lancer sans craintes), mais une tension gérée à la perfection. On ne voit rien venir, les éléments s’installent doucement pour nous mettre régulièrement sur de fausses pistes et nos certitudes sont méthodiquement balayées. L’intrigue en devient hyper addictive et sans cesse pleine de surprises, sans pour autant que l’on ait affaire à quelque chose de brouillon ou de farfelu. C’est juste que l’auteure gère son scénario à la perfection pour n’en dévoiler que le nécessaire et nous laisser constamment avec un besoin de savoir déroutant.

- Parce que l’écriture de Mary Kubica est très agréable  et que le choix de la narration à trois voix (déjà utilisée dans  son précédent roman Une fille parfaite) est bien maîtrisée. Rien de compliquée, l’écriture ne laisse jamais le lecteur perdu dans le cheminement de l’intrigue. Au contraire, une fascination  s’installe et impossible de lâcher le livre (qui se dévore en deux temps trois mouvements).

 

Voilà donc encore un très bon roman de la part de Mary Kubica (auteure à suivre !!!!).  J’ai adoré !

Pas seulement pour les rebondissements qui rythment à merveille la lecture, mais parce que petit à petit les émotions s’installent et que j’ai fini par me retrouver bouleversée par l’histoire de ces deux femmes : Willow et Heidi.

 



05/06/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres