Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Lancement du 26ème concours de nouvelles Étonnants Voyageurs 24-02-2017

Lancement du 26ème concours de nouvelles Étonnants Voyageurs  24-02-2017

 

1concours.png

Dans le cadre de la 28ème édition du festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, un concours national d’écriture de nouvelles est proposé chaque année aux jeunes de 11 à 18 ans résidant en France métropolitaine et en outre-mer.

Relayé par les 30 rectorats d’académie, ce concours est devenu très populaire auprès des jeunes, puisqu’ils sont chaque année près de 6 000 à s’y inscrire soit individuellement soit dans le cadre scolaire.

 

À l’issue de deux phases de sélections, les 15 jeunes auteurs les plus talentueux auront le privilège de se faire éditer dans un recueil imprimé à 15.000 exemplaires et offert par la MGEN à tous les participants. Les 3 lauréats nationaux seront invités au festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs du 3 au 5 juin pour recevoir leur prix et participer à un atelier d’écriture.

 

Le parrain

 

1marcus malte.pngAprès Lilian Thuram en 2016, le festival a proposé cette année à Marcus Malte, lauréat du Prix Femina 2016, de parrainer ce concours en proposant deux sujets sur un thème fait sur mesure : «  L’Homme, cet animal ? ».

 

« L’homme, l’animal, la nature : indissociablement liés ? Ne dit-on pas souvent que le monde est une jungle impitoyable dans laquelle il faut se battre pour survivre ? Prouvez-le !... Ou prouvez le contraire ! Qu’est-ce qu’un être sauvage et qu’est-ce qu’un être civilisé ? À vous de nous le dire. Quoi qu’il en soit, ouvrez la cage à vos idées, laissez voler votre imagination, et faites-nous rugir de plaisir en vous lisant ! »

Marcus Malte

 

Auteur prolifique inclassable, féru de musique et de cinéma, Marcus Malte fascine par sa capacité à jongler avec les genres, à dynamiter les codes littéraires, à filer où on ne l’attend pas. Du polar rageur au roman initiatique, l’auteur a su imposer son art singulier du récit, à la fois âpre, poétique et indéniablement empreint de musique. S’y côtoient violence et tendresse, histoires intimes et soubresauts de l’Histoire

Depuis 20 ans, Marcus Malte a signé une trentaine de roman dont le polar très noir, Garden of Love (2007), formidable plongée dans son univers sombre et mystérieux peuplé de personnages complexes divisés entre le bien et le mal. Touche-à-tout, ce maître du roman noir publie aussi pour la jeunesse en signant romans, nouvelles et albums.

En 2016, Marcus Malte impose et ancre définitivement son nom dans le paysage littéraire français avec Le Garçon, lauréat du prix Femina. Entre fresque historique et initiatique, ce dense roman épique raconte, à l’orée du XXe siècle, le parcours d’un être sans nom, quasi sauvage, qui part à la quête de son humanité et de l’Humanité tout entière. Un roman noir en quelque sorte, mais aussi un roman d’aventure, d’amour, d’initiation… qui questionne la frontière entre l’homme et l’animal. Car au fond, qu’est ce qu’être un homme ?

 

Modalités :

 

 

Inscriptions sur le site  et demande de renseignements sur concours.nouvelles@etonnants-voyageurs.com

 

Calendrier :

 - Date limite d’inscription sur : 24 mars 2017

 - Retour des nouvelles : 29 mars 2017 (cachet de la Poste faisant foi)

- Résultats de la première sélection : fin avril 2017 - Proclamation des résultats de la finale nationale : le samedi 3 juin 2017, à Saint-Malo

 

Dotations :

- Pour les 75 lauréats de l’étape académique : des livres, en partenariat avec les éditions Gallimard jeunesse, et des diplômes

- Pour les 15 finalistes nationaux : publication dans un recueil de nouvelles imprimé à 15.000 exemplaires par la MGEN

- Pour les 3 lauréats nationaux : invitation à Saint-Malo du 14 au 16 mai, avec deux membres de leur famille, pour recevoir leurs prix des mains de Marcus Malte et participer à un atelier d’écriture.

 

 1voyageurs.png

Les deux incipiti proposés par Marcus Malte

 

SUJET 1: (LOLA)

 

Lola reposa les ciseaux sur la table. Elle referma le journal et le plia en quatre. C’est à ce moment-là qu’elle perçut quelque chose d’anormal. Quoi ? Un détail. Juste un infime changement dans la qualité de la lumière, tel un nuage traversant le ciel. La jeune fille leva alors la tête vers la fenêtre et, de surprise, de frayeur, faillit pousser un cri. Elle demeura bouche ouverte, figée, littéralement paralysée par le regard de l’homme qui la fixait à travers les carreaux.

Un homme, vraiment ?... L’inconnu avait la carrure d’un ogre. Sa large face ronde était collée à la vitre. Insensible à la pluie qui lui plaquait les cheveux sur le front et ruisselait en gouttes épaisses le long de ses joues, il la scrutait avec des yeux de loup. Lola fut secouée d’un frisson. Ce qu’il fallait avant tout, c’était échapper à ce regard. Elle esquissa un pas à reculons, puis fit une brusque volte-face et s’éloigna en s’efforçant de ne pas courir.

 

SUJET 2: (JASON)

 

Ainsi c’était donc ça qu’on appelait « la jungle » ?...

Jason se souvenait de ses cours, au collège, sur la forêt amazonienne. Il ne reconnaissait rien. Où étaient les plantes et les arbres immenses ? L’hévéa, le manguier, le palmier royal, et les lianes enchevêtrées ? Partout autour de lui il ne voyait qu’un sol boueux, hérissé ça et là de maigres buissons. Partout des tentes dressées, rafistolées, des bicoques branlantes, des semblants de huttes couvertes de bâches en plastique vert ou bleu. Une luxuriance d’immondices, ça oui. Et les bêtes sauvages ? Où étaient le jaguar et le tapir, le tatou et le tamanoir ? Et les somptueux dauphins roses du fleuve ? Et les redoutables caïmans ? Qui, ici, étaient les prédateurs et qui étaient les proies ?

On lui avait enseigné que la jungle était un écosystème essentiel pour la planète, un de nos principaux fournisseurs d’oxygène : l’Homme en avait besoin pour respirer. Pour vivre. Mais il avait aussi appris que la jungle prospérait le long de l’équateur, en Amérique du sud ; jamais il n’aurait imaginé la trouver en pleine zone industrielle, à quelques encablures de la Manche !

 

ATTENTION : CECI EST UN CONCOURS D’ÉCRITURE DE NOUVELLES

N’oubliez donc quelques règles de base : une nouvelle est une fiction brève et intense présentant des personnages peu nombreux qui réagissent à l’événement au cœur du récit. Elle comporte impérativement un titre qui ajoute du sens à l’intrigue et se termine par une chute originale ou déroutante qui respecte cependant la cohérence du récit

 

Plus d’info sur : www.etonnants-voyageurs.com



24/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 247 autres membres