Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Hélène Grémillon : Le Confident

Le Confident d’Hélène Grémillon   5/5 (31-08-2012)


Le Confident (315 pages), publié le 26 août 2010 chez Plon, est disponible depuis le 22 mars 2012 en version poche aux éditions Folio-Gallimard. Merci à eux de m'avoir donné l'occasion de découvrir la plume de Hélène Grémillon.

 

  


L’histoire (éditeur) :


Au milieu des mots de condoléances qu'elle reçoit à la mort de sa mère, Camille découvre une étrange lettre envoyée par un expéditeur inconnu. Elle croit à une erreur mais, les semaines suivantes, de nouvelles lettres arrivent, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend que cette correspondance recèle un terrible secret qui la concerne. Machination diabolique sur fond de Seconde Guerre mondiale, ce roman mêle récit historique et suspens psychologique dans un scénario implacable.


Mon avis :


J’ai découvert ce titre par le biais du billet élogieux de MyaRosa (et oui encore toi Mya). Et je dois dire que sa lecture a été à la hauteur de mes attentes (et de ses éloges). Hélène Grémillon a écrit un premier roman vraiment réussi où le suspense et les émotions sont au rendez-vous. Lu d’une traite, il m’a été bien trop difficile de le poser pour aller dormir.


Le confident est l’histoire de Camille ou plutôt celle de Louis et d’Annie. Camille éditrice de 34 ans, vient de perdre sa mère dans un accident de voiture. Parmi les lettres de condoléances,  elle reçoit une enveloppe anonyme très épaisse particulièrement intrigante. Il s’agit du récit de Louis, de sa rencontre avec Annie et de leur jeunesse dans les années 30. Chaque mardi, les lettres se succèdent venant progressivement alimenter leur histoire de rebondissements et de révélations (séparations, retrouvailles, guerre, occupation allemande…). Je préfère restée très évasive en ce qui concerne ces lettres et ne rien vous révéler de l’intrigue que j’ai trouvé vraiment palpitante.  Juste préciser que l’aspect historique a son importance. L’auteure a construit l’intrigue dans l’Histoire (celle de la seconde guerre mondiale) et avec de nombreux détails, elle enrichit le récit de réalisme et accentue ces aspects douloureux ou sombres.  


La construction alterne le récit de Louis et les réactions de Camille à chaque nouvelle lecture. On la voit ainsi évoluer, se poser des questions, échafauder des suppositions concernant son expéditeur et les raisons de ces envois, douter et enfin découvrir peu à peu la vérité d’une vie. A travers ces narrations entrecroisées le lecteur comprend que le destin de Camille est forcément lié à celui de Louis et d’Annie.  Avec habileté et suspens (qui rappelle celui d’un roman policier), Hélène Grémillon traite des secrets de famille, de la maternité, de ce qu’est prêt à faire une femme pour arriver à ses fins, de l’amour et des non-dits. Les personnages féminins sont à l’honneur, leur part d’ombre appelant aussi bien la répulsion que la compassion. C’est parfois dérangeant et saisissant. Et même si on comprend assez vite le lien entre ces lettres et Camille, de nouveaux éléments viennent modifier notre point de vue au fil de la lecture. C’est bien ficelé. 


Le Confident est un premier roman énigmatique que je vous conseille de découvrir. 



31/08/2012
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres