Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Edyr Augusto : Pssica

Pssica d’Edyr Augusto   4/5 (22-02-2017)

 

Pssica (160 pages) est paru le 9 février 2017 chez Asphalte éditions (traduction :  Diniz Galhos).

 

1.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Rejetée par ses parents après la diffusion d'une vidéo intime, Janalice, quatorze ans, est envoyée chez sa tante, dans le centre-ville de Belém. L'adolescente va se familiariser avec la faune interlope de ses rues : vendeurs à la sauvette, toxicomanes et maquereaux. Mais sa beauté attire rapidement la convoitise et Janalice finit par se faire kidnapper en pleine rue.
Amadeu, un flic à la retraite, s'empare de l'affaire par amitié pour le père de la jeune fille. Sur les traces de Janalice, il entame un périple halluciné en Amazonie, à la frontière du Brésil et de la Guyane française. C'est là que s'entrecroisent toutes sortes de trafics - orpaillage, piraterie fluviale, prostitution infantile et traite des blanches -, le tout avec la complicité de l'administration locale. Mais arrivera-t-il à temps pour sauver Janalice de l'horreur ? 

 

Mon avis : 

 

Lorsque ses parents découvrent l’existence d’une vidéo sexuelle de Janalice et son petit copain circulant sur les réseaux sociaux , celle-ci est envoyée vivre chez une tante et son concubin, qui dès le premier soir la vol en guise de loyer.  Son calvaire ne fait que commencer car quelques jours plus tard, elle est enlevée en pleine rue et tombe entre les mains de traquant d’humains. Son père, désemparé et gagné par le sentiment de culpabilité, fait appel à Amadeu, ancien policier à la retraite qui continue à rendre quelques services, pour mener l’enquête et tenter de retrouver son unique fille de 14 ans.

Manoel Tourinhos, que l’on nomme Portuga, a fui l’Angola pour refaire sa vie Carralinho où il a ouvert un magasin avec sa jeune épouse. Mais lors du braquage de sa boutique par un groupe de pirates sévissant dans le delta de l’Amazone, son épouse est enlevée et tuée dans de terribles circonstances (son corps démembré est jeté à l’eau).

Amadeu, cherchant désespérément à retrouver la jeune Janalice et Portuga, désormais habité par la vengeance, vont ainsi traverser le pays et nous entrainer dans une intrigue débridée d’une rare violence.

 

Pssica (signifiant malédiction) est un roman intense qui choque ! Edyr Augusto présente sans fard un pays où la violence, la drogue, la corruption, la misère, le sexe, les trafics et l’exploitation des enfants sont devenus le quotidien. Il n’existe que peu d’espoir et le peu de personnes morales et honnêtes avides de vérité et de justice (la vraie) sont rapidement évincées.

Le Brésil, le long de l’Amazone (à la frontière de la Guyane française) est ici loin des clichés exotiques, mais sans aucun doute présentée avec une grande justesse. Cette fiction, totalement inscrite dans une réalité sociale, est frappante et très dérangeante.

 

L’auteur ne mâche pas ses mots, s’économise (le roman fait à peine 138 pages) mais frappe fort. Embarqué à toute allure aux côtés d’Amadeu, Portuga (deux personnages, malgré tout, bons et droits) et de quelques pirates sans foi ni loi, la lecture se fait sous tension, une pression constante que le pire est à venir chevillée aux corps et à l’esprit.

Avec des phrases courtes et une mise en page condensés qui enchaîne les dialogues (sans tirets ni précision sur le personnage qui prend la parole) et la narration, Pssica est un roman dense autant par la forme que par le fond. Un léger temps d’adaptation est nécessaire quand on pénètre dans cette antre, mais la lecture se révèle assez vite fluide même si le trash et l’intense ne la rendent que plus perturbante.

 

Pssica est un coup de poing littéraire où, malgré tout, l’amour et la famille, écrasés par la barbarie et la misère, restent présents.  Pas de quoi faire un happy-end toutefois, mais de quoi garder à l’esprit que, dans toute cette corruption et cette violence, l’humanité n’est pas morte.



01/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres