Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Marion Brunet : L’ogre à poil(s)

L’ogre à poil(s) de Marion Brunet    3,5/5 (38-08-2016)

 

L’ogre à poil(s) (176 pages) sort le 7 septembre 2016 aux Editions Sarbacane, collection Pepix.

 

9.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

L’inquiétude est à son comble quand Yoan et Abdou apprennent que leur copine Linda est en danger, comme tous les habitants de la forêt : ogres, loups, sorcières… Accompagnes de l’ogre et de mémé Janine, les deux copains repartent à l’aventure – pour éradiquer l’usine de traitement de déchets radioactifs qui rend malades tous les habitants de la forêt. Vous connaissez Abdou et Yoan : ils sont futés et courageux. N’empêche, ce coup-ci, la mission est périlleuse, et l’issue incertaine. Si ni les sorcières, ni les ogres, ni les loups, n’ont pu venir à bout des empoisonneurs, qui le pourrait ? Le dernier dragon, peut-être ?

 

Mon avis :

 

Quand l’éducateur Fabrice motive les jeunes pour un séjour au grand air en Ardèche lors des vacances de la Toussaint, ils ne sont pas franchement emballés. La veille du départ, une crevette débarquée du robinet de la salle de bain (oui, je sais c’est super bizarre…mais ce n’est que le début) interpelle Abdou et Yoan. Envoyée par Linda, ancienne pensionnaire devenue apprentie sorcière de la forêt, Algernon (le crevette) est venue querir leur aide car les habitants de la forêt vivent une terrible période et leur appui est indispensable. Comment esquiver le séjour en Ardèche ? Grace à Janine (cf le tome2) qui (se faisant passer pour la grand-mère de Yoan) se propose de les prendre pendant les vacances. Départ imminent, avec en guise de chauffeur : l’Ogre au pull rose !!!

Après une sacrée route, ils retrouvent Linda (toujours en koala mais qui en sait déjà pas mal en terme de sorts : EDF Elément De Feu, POISSON Préparation d’Oubli Instantané Systématique, Sérieusement Original et Nuancé….) qui ne tarde pas à les mettre au parfum : les habitant de la forêt vont effectivement mal. Crise exceptionnelle, mesure exceptionnelle : Gaspard !!!!!

 

L’histoire, servie avec beaucoup d’humour, est assez simple (les 10-13 ans vont l’avaler en deux temps trois mouvements) et pas du tout moralisatrice (même si l’auteure fait clairement passer quelques messages). Je trouve même que dès 8 ans, c’est un livre parfait !

Sans aucune difficulté dans la narration, avec pas mal d’action, des discours de leur âge, L’ogre à poil(s) est une histoire qui dépote et les illustrations (signée Joëlle Dreidemy) qui l’accompagnent donnent du pep’s et plus de visu à des scènes déjà bien explicites.

 

En bref : ponctuée de quelques bonus, cette intrigue pétillante et rocambolesque parle évidement de pollution, de cohésion (l’union fait la force), d’apparence (auxquelles il ne faut pas se fier) mais fait surtout passer un bon moment livresque aux jeunes lecteurs (et même à ceux qui ne sont pas forcément fortiches et addicts de la lecture !!!). 



07/09/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres