Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Louisa Reid : Des bleus au coeur

Des bleus au cœur de Louisa Reid  5/5 (01-11-2012)

  

Des bleus au cœur (315 pages) est le premier roman de Louisa Reid. Il est disponible depuis le 10 mai 2012 aux Editions Plon adulte et jeunesse.

 

    


L’histoire (éditeur) :


À l'enterrement de sa sœur jumelle Hephzibah, Rebecca est seule face à tous ces yeux braqués sur elle. Les filles du lycée, le petit ami d'Hephzi, les profs, les voisins et ses parents. Que s'est-il passé ? Pourquoi est-elle morte si brutalement ? De quoi ? Rebecca est la seule à savoir. À savoir qu'Hephzibah avait un petit ami, à savoir qu'elle faisait le mur pour le voir, à savoir surtout ce qu'il se passait quand elle rentrait de ses escapades. Car le terrible secret que Rebecca est seule à porter désormais n'est pas à l'extérieur mais à l'intérieur de la maison. Ce qui lui fait si peur, si honte et si mal, c'est ce qui se passait une fois la porte fermée, ce qui a tué sa sœur jumelle : les parents.


Mon avis :


Attention, pour un livre publié au rayon jeunesse je pense qu’il n’est pas à mettre entre toutes les mains, à moins de savoir dans quoi on s’embarque. Dès les premières lignes, Louisa Reid pose le ton : c’est dur, très dur ! On rencontre Rebecca le jour de l’enterrement de sa jumelle, Hephzibah. D’emblée on comprend qu’elles vivaient quelque chose de terrible et que rien n’est prêt de s’arrêter pour Rebecca, même malgré la mort de sa sœur.


«Aujourd’hui, ils m’ont obligée à aller à l’enterrement de ma sœur. J’ai fini par céder, je n’avais pas tellement le choix.  La robe noire qu’Hephzibah avait portée l’année dernière, aux funérailles de Mamie, retombait lourdement sur mes os. Je l’ai portée comme on porte on porte une armure. Elle a toujours été la plus grande. La première-née, la plus forte, la plus jolie, la plus aimées des jumelles. J’avais marché dans on ombre pendant seize ans et j’avais appris à aimer cette douce obscurité ; c’était une cachette sûre. Je frissonnais, maintenant, dans l’air saisissant du mois de janvier. Nous étions le premier jour de la nouvelle année et cela faisait une semaine que ma sœur était morte. » Page 11


Filles de Roderick Kinsman, vicaire, homme et père d’une extrême cruauté (assisté par son épouse dans la méchanceté et l’ignorance), Hephzi et Rebecca sont des jumelles très différentes. L’une est très jolie, rebelle, à la recherche d’indépendance et de désir d’une vie normale et l’autre, atteinte d’une maladie ayant entrainé une malformation au niveau de son visage, est plus résignée, invisible et renfermée. Elles ont en commun de partager le même sort : une vie familiale faite de calvaire, de privations, de coups… Leurs parents sont  l’image même de la méchanceté (et encore ce terme est un euphémisme !). Ils sont radicalement manichéens dans leurs idées et de parfaits manipulateurs (Louisa Reid met ici le doigt sur les dérives religieuses).


 « Mes parents ont leur propre notion très personnelle du bien et du mal. A l’église, notre père est un homme de Dieu, au Village Il est un parangon de vertu et moi une créature du malin parce que j’ai été marquée. Ils me l’ont expliqué dès que j’ai été en âge de comprendre. » page 112


La construction du roman est intéressante. Il s’agit d’un récit à deux voix : celle de Rebecca qui se situe après la mort de sa sœur, récit de sa vie mêlé de ses souvenirs d’avant. Et la voix de Hephzi qui raconte leur vie antérieure à sa mort, comment l’entrée au lycée a transformé leur vie jusqu’à cette terrible fin. Ça permet de voir à quel point leurs personnalités étaient différentes et surtout comment Rebecca, devenue souffre-douleur des Parents,  a choisi bien souvent de couvrir et prendre la place de sa sœur pour lui épargner de terribles châtiment.


« Qu’est-ce qu’elle a pris d’autre à ma place, tout au long e ces années ? Qu’est-ce qu’Il lui fait quand je m’enfuis et que je ma cache ? (…) Quand je prends le temps de la regarder vraiment, je réalise qu’elle est chaque année un peu plus fragile, comme si elle s’émiettait à petit feu. Un jour, peut-être qu’il ne restera plus rien d’elle, juste des particules de poussière dansant dans un fragment de lumière. Qui me sauvera alors ? Qui me relèvera quand je tombe ? » page 103


Même si Louisa Reid ne donne pas vraiment de détails, il y a beaucoup de moments difficiles dans la lecture de ce roman car rien n’est épargné : violence physique, psychologique et bien pire encore ! Et à côté, il y a aussi de bons moments passés avec leur grand-mère jusqu’à leurs 12 ans, avec Craig pour Hephzi et enfin  avec Danny pour Rebecca. Mais tout est sur le fil du rasoir, tendu, difficilement appréciable car la correction est proche s’Il s’en aperçoit. Et Il finit toujours par s’en apercevoir, jusqu’au drame.


Vous l’aurez compris, Des bleus au cœur est l’histoire d’un drame familiale. C’est poignant, déchirant et vraiment très dérangeant. C’est bien écrit. La lecture est fluide avec une construction qui donne de la dynamique au récit. Le sujet délicat est bien traité par Louisa Reid qui préfère laisser le lecteur imaginer l’innommable plutôt de se laisser aller à des descriptions insupportables.

Le tout tient la route et devient malheureusement très réaliste. Mon sentiment en refermant Des bleus au cœur est un  mélange d’écœurement face à tant de cruauté,  et d’espoir de voir Rebecca s’en sortir et vivre.


« Je comprenais enfin l’intoxication d’Hephzi. La liberté peut créer une dépendance. Moi aussi, j’en voulais une nouvelle dose, maintenant. Moi aussi, je voulais sentir cette vague de bonheur parcourir mes veines jusqu’à ce qu’elle éclate dans mon cerveau comme autant de minuscules feux d’artifice. » Page 176

 

C’est un livre qui prend aux tripes, dérangeant, touchant et triste, que j’ai malgré tout beaucoup apprécié. Un immense merci à MyaRosa pour cette découverte et sa lecture.



04/11/2012
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 245 autres membres