Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Jacques Expert : Hortense

Hortense de Jacques Expert    4/5 (09-07-2016)

 

Hortense (317 pages) est paru le 9 juin 2016 aux Editions Sonatine.

 

8.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, presque trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec le père de cette dernière, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu'elle le paraît ?

 

Mon avis :

 

Jacques Expert nous bluffe encore avec son nouveau roman Hortense.

Pour faire bref, voilà encore un super roman hyper captivant dont il est bien difficile de se détacher. Dès le départ on est pris d’affection pour Sophie Delalande, une jeune maman qui s’est vue enlevée l’amour de sa vie, sa petite Hortense à peine âgée de 3 ans (kidnappée par son ex compagnon) et qui durant 20 ans, aidée par sa fidèle amie Isabelle, n’a jamais cessé de se battre pour essayer de la retrouver.

Vingt-deux ans plus part, lors de sa marche hebdomadaire du dimanche soir, Sophie est bousculée par une jeune femme. La fonctionnaire du ministère de l’éducation nationale en est certaine, cette jeune femme est sa fille, sa petite Hortense. Commence alors un jeu du chat et de la souris, d’une mère prête à tout pour renouer le lien et retrouver sa petite. Au fils des jours, Sophie se rapproche doucement d’Emmanuelle, serveuse dans un restaurant tout proche de chez elle, et finit par devenir son amie (reculant sans cesse le moment où elle lui révèlera qui elle est vraiment).

A quel point peut-elle  reconstruire plus de 20 ans de séparation ? Emmanuelle est-elle bien Hortense ? Pourquoi Sophie tarde tant à lui ouvrir les portes de son cœur et lui annoncer le lien qui les unit ?

 

Dans Hortense, Jacques expert met le paquet pour nous embarquer très vite dans une histoire où la tension est omniprésente. Il dessine avec brio des portraits qui ne laissent pas indifférents (notre compassion est rudement sollicitée), construit une intrigue qui fait mouche (la tragédie que vit Sophie jour après jour apporte une grande force émotionnelle) et finit très vite par faire osciller entre colère et tristesse. Doucement, il lance quelques indices pour nous faire prendre la piste qu’il a choisi tout en nous laissant constamment dans l’idée du doute et de l’irrationnel. Vous croyez vite comprendre certaines choses (ça m’a d’ailleurs un peu agacé de « découvrir » si vite certains détails), mais tout est finement calculer…..

 

Les personnages sont d’une justesse psychologique incroyable et rendent le récit assez rapidement étouffant. Entre  Sophie, à la limite de la folie obsessionnelle, et  Sylvain son compagnon, pervers narcissique sans âme et machiavélique, le lecteur est pris à la gorge (rappelons aussi que l’histoire est tirée d’un fait divers réel…). Mais, malgré le malaise constant, impossible (IMPOSSIBLE !!!!) de s’arrêter. L’alternance des récits (celui de Sophie, d’Hortense et des diverses dépositions) rend le rythme soutenu. On finit ainsi très vite au dénouement dans lequel Jacques Expert nous assène un véritable coup (de théâtre) qu’il est impossible de voir venir et qui laisse sans voix ! Vous vous êtes bien trompés, le cauchemar n’est pas celui que vous avez imaginé….

 

A découvrir urgemment !!!



16/08/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres