Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Henri Loevenbruck : Nous rêvions juste de liberté

Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck   5/5 (01-04-2017)

 

Nous rêvions juste de liberté (423 pages) est sorti le 1er avril 2015 aux Editions Flammarion, et vient de paraître, le 29 mars 2017, en version poche dans la collection Policier des éditions J’ai lu (384 pages).

 

 2.jpg 1.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

«Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté.» Ce rêve, la bande d'Hugo va l'exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l'indépendance et l'amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher. Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d'être à la fois un roman initiatique, une fable sur l'amitié en même temps que le récit d'une aventure. Avec ce livre d'un nouveau genre, Henri Loevenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté.

 

Mon avis :

 

Depuis le temps que je lisais et entendait des louanges au sujet de ce bouquin, il était grandement temps de le découvrir.  La sortie poche aura été enfin l'occasion d'arrêter de me défiler et d’enfin lire cette pépite.

 

Et là, comment vous dire ?....  

« Purée mais tu es nunuche ou quoi ?  Tout le monde te dis qu'il déchire ce bouquin c'est que forcément il est bon ! »

19,1/20 après 51 votes sur Livraddict, c’est pas rien  ! Je sais et c’est tellement mérité !

 

Car, finalement après l'avoir dévoré, m’être accrochée solidement au pages ( au point qu'il m'était devenu impossible de le lâcher),  après avoir vu Hugo Felida  grandir, devenir un homme, prendre des coups,  fonder une « famille »,  je vous le dis, je vous le crie Nous rêvions juste de liberté est excellent !

 

Oh pardon Nous rêvions juste de liberté et un p***** de bon bouquin !

C’est un livre fort qui fait vibrer, qui vous maltraite (cette fin, oh cette fin, mon dieu !),  qui vous transporte (et là croyez-moi le mot est faible !),  qui vous donne des frissons, qui vous fait aimer d'amour Bohem, un protagoniste entier comme on en croise rarement,  qui vous met en colère et qui vous donne envie de rêver de liberté à dos de bécane.

 5.jpg

Oh p***** j'ai rêvé moi aussi de liberté, j'ai eu envie de tous les envoyer au diable, de retrouver Freddy pour pleurer, de monter derrière Hugo et sentir le vent fouetter mon visage, voir défiler les paysages et connaître de vraies amitiés, des amitiés qui font mal parfois mais des amitiés si puissantes qu’elles remplacent largement la famille.

 

Oh p***** voilà un p***** d'excellent bouquin, une p***** de claque, un p***** d'inoubliable personnage à la Jax Teller de Sons of Anarchy.  

 3.jpg

Bref, n'attendez plus. Vous n'avez aucune raison de ne pas lire Nous rêvions juste de liberté ou en tout cas vous ne pourrez plus dire que vous attendez sa sortie poche.  Foncez !

Mais vous êtes prévenus, vous risquez de croiser beaucoup de moments forts et de subir beaucoup d'émotions !

 

coeur.jpg

 



19/04/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 253 autres membres