Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Franck Thilliez : Vertige

Vertige de Franck Thilliez     5/5 (13-07-2012)

 

Vertige (330 pages), publié aux éditions  Fleuve Noir  le 13 octobre 2011, est le 10ème roman de Franck Thilliez.

 


 

L’histoire (éditeur) :

 

Certains secrets sont inavouables, mais serions-nous prêts à mourir pour les cacher ?
Un homme se réveille au fond d'un gouffre, au cœur d'un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d'infortune. Il est enchaîné au poignet, l'un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d'un masque effroyable, qui explosera s'il s'éloigne des deux autres. Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s'imposera, impérieuse : jusqu'ou faut-il aller pour survivre ?

 

Mon avis :

 

Avant même d’évoquer le roman, je tiens à féliciter la maison d’édition sur le choix de sa couverture (une tente, le noir, des chaînes) et de sa quatrième se résumant à un « Pourquoi ? ». Chapeau !  Ce mystère et cette noirceur m’ont intriguée et surtout donné envie de m’y plonger dans les ténèbres de Thilliez. Maintenant, je vais vous en parler en essayant de ne rien dire.

 

Vertige est un thriller sans policier ni enquête, composé juste de trois personnages (et un chien) enfermés dans un unique décor durant toute l’intrigue. Ok, vous allez  vous dire que 320 pages sur trois bonshommes dans un gouffre, ça risque d’être chiant. Et bien vous avez tout faux ! C’est en fait tout l’inverse, vous allez vous retrouver enfermés avec eux, à vivre leur calvaire et vous ne pourrez plus lâcher votre lecture.

 

Le rythme est soutenu, la narration rapide (grâce aux chapitres courts et à l’absence de description fastidieuse), et la construction des personnages est bien faite. On les découvre au fil de leurs révélations, qui se font vraiment progressivement car aucun n’a l’air de vouloir se livrer. Que cachent-ils ? Pourquoi eux ? Quels liens les unissent-ils ? Comment vont-ils s’en sortir ? Beaucoup de questions pour un roman  qui a le mérite de donner des réponses dans une intrigue surprenante et rudement bien construite.

 

Ce huis clos est terrifiant, angoissant, et encore je n’ai plus de qualificatifs sous la main pour vous dire à quel point il m’a glacé le sang. A la différence de La forêt des ombres, Vertiges met en  scène trois hommes (Jonathan, Michel et Farid) qui sont là malgré eux, sans choix possible, victimes d’un psychopathe, enfermés dans des conditions comparables à celles des films Saw : extrêmes !  Le scénario se base sur des éléments simples (le froid, la faim, l’isolement, le manque de lumière…) pour créer une tension supplémentaire où la souffrance et la peur engendrent la folie.  L’intrigue est très très bien ficelée. Même si je me suis une peu doutée du coupable et de ses raisons, ça n’a pas du tout gâché ma lecture car j’étais pressée de connaître le dénouement, qui apporte des surprises jusqu’à la dernière page (et là je me pose encore des questions).

 

Amateurs de thrillers, ne passez pas votre chemin ! Plus que physique, c’est une vraie torture psychologique que nous offre Franck Thilliez.

 

  

  

 



17/07/2012
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres