Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Enfant, je me souviens

Enfant, je me souviens   de collectif    5/5 (24-05-2016)

 

Enfant, je me souviens   (192 pages) est disponible depuis le 11 mai 2016 aux Editions Le livre de poche

 

2.jpg

 

Présentation (éditer) :

 

17 grands noms de la littérature et de la culture francophones s’unissent pour agir en faveur de l’éducation des enfants dans le monde. Entre émotion, humour et suspense, chacune de ces 17 nouvelles explore le continent infiniment riche de l’enfance.
Prêts pour le voyage ?

Mon avis :

 

Enfant, je me souviens est un recueil de nouvelles, regroupant 17 auteurs : Agnès Abécassis, Isabelle Autissier, Laurent Binet, Didier van Cauwelaert, Maxime Chattam, Matthieu Chedid, Philippe Claudel, Jacques Expert, Jean-Louis Fournier, Hélène Grémillon, Philippe Grimbert, Alain Mabanckou, Oxmo Puccino, Romain Puértolas, Tatiana de Rosnay, Eric-Emmanuel Schmitt, Sigolène Vinson.

Dans le même esprit que 13 à table (Edition 2015 et 2016 chez Pocket), les éditions Le livre de poche ont choisi de défendre une cause importante (l’éducation des enfants dans le monde) tout en démocratisant la culture, grâce à la participation d’auteurs de renom. En achetant, Enfant, je me souviens (à seulement 5 euros), 1 euros 50 sont reversés à l’ UNICEF afin de soutenir, entre autres, son action en faveur de l’éducation, moyen le plus efficace pour permettre aux 124 millions d’enfants actuellement non scolarisés dans le monde de sortir de la pauvreté et de se construire de meilleures chances d’avenir. C’est ainsi l’occasion de faire un petit geste, tout en ayant la chance de voir regrouper dans un même recueil (autour du thème de l’enfance et du souvenir) de grands auteurs.

 

Ce livre est un concentré d’émotions, d’humour, de belles plumes, de surprises et de jolies valeurs. Je me suis régalée à chaque nouvelle (toutes très réussies, intimistes ou pas). J’y ai retrouvé avec plaisir  le style propre de certains auteurs que j’aime : Maxime Chattam (et cette manière d’instaurer une forme de d’angoisse quelle que soit l’histoire), Jacques Expert (roi de la chute et du dénouement), Helene Grémillon, Matthieu Chedid, Alain Mabanckou ou  Romain Puértolas. Et j’ai pu découvrir également  de nouveaux tels que Laurent Binet, Didier van Cauwelaert (dont j’ai adoré l’histoire) et Philippe Claudel.

Mais, j’ai retrouvé là aussi un peu de mon enfance (liberté, partage, simplicité, insouciance…) et laissé la nostalgie est venue me toucher quelque fois.

 

Enfant, je me souviens est un livre à vous procurer absolument pour

-  Vous essayez à de nouvelles plumes (des auteurs très différents que l’on connait forcément de nom, mais que l’on n’a pas toujours abordés)

-  Vous confronter à des souvenirs (personnels, inventés, romancés…) touchants, qui font sourire, souvent racontés avec panache, tendresse, sensibilité et poésie.

-  Faire une belle action !

 

Merci aux Editions Le livre de poche pour ce joli partage !!!!

 



08/06/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres