Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Barbara Abel : Après la fin

Après la fin de Barbara Abel   3,75/5 (14-11-2013)

 

Après la fin (336 pages) est sorti le 14 novembre 2013 aux Editions Fleuve Noirs, dans la série Les Noirs

 

images (2) (107x173).jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles. Comme tant d'autres époux... Aujourd'hui leur couple bat de l'aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n'est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique...
Si Milo n'était pas leur fils adoptif. 
Si Milo n'était pas le fils de leur ancien voisin David qui s'est suicidé dans sa propre maison.
Si Milo n'était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l'âge de 7 ans. 
Si Milo n'avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée. 
Et si une nouvelle voisine n'était pas venue s'installer précisément dans leur ancienne maison, de l'autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans...

La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n'en reste pas là. Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l'horreur et qui ont inconsciemment choisi de s'imposer l'enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d'une autre maison qui, dès qu'ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?

 

Mon avis :

 

Attention : si vous n’avez pas encore lu Derrière la haine (mon avis ici), passez directement à la conclusion (risque de spoilers).

 

Dans un petit quartier de Région Parisienne, Tiphaine, Sylvain et Milo essayent de vivre normalement huit ans après  le drame qui s’était déroulé au 26 rue Edmond-Petit : le suicide (enfin, on se comprend…) des parents de Milo Brunelle. Devenus ses tuteurs légaux, Tiphaine et Sylvain Geniot forment une famille en apparence solide et normale, si ce n’est les secrets, la culpabilité et les non-dits qui brouillent et étouffent le couple, devenu maintenant un couple vide, fade et sans amour (uni juste par le mensonge et leur enfant). Quant à Milo, 15 ans maintenant, il vit sa vie d’adolescent presque normalement avec toutefois la peur constante de perdre ceux qu’il aime (ce qui se comprend un peu !). Mais voilà que la maison mitoyenne (anciennement celle des Geniot) accueille  de nouveaux locataires : Nora et ses enfants, Inès 13 ans et Nassim, né juste après la mort de Maxime. Il n’en faut pas plus à Tiphaine pour péter un câble…  

 

Parce que ça avait si bien marché avec Derrière la haine, Barbara Abel entame de la même manière ce nouveau roman, par une scène brève et assez inquiétante, l’appel à la police d’une femme paniquée craignant pour sa vie et accablant sa voisine.  Elle nous replonge ensuite plusieurs mois en arrière pour arriver doucement mais surement à cette scène qui prend alors tout son sens.

 

On retrouve le même rythme que pour le premier avec des chapitres très courts, une écriture très fluide et agréable. Le point de vue est nettement moins focalisé sur un personnage, car le roman donne vraiment une vue d’ensemble des événements en alternant très régulièrement les points de vus à l’ensemble des personnages. Pour ce qui est de l’histoire, j’ai été contente de ne pas tomber dans une redif du premier épisode. Les protagonistes ont évolué (pas forcément en bien) et la fissure d’il y a huit an n’a cessé de se creuser. L’arrivée de cette nouvelle famille entraîne Milo et ses parents dans de terribles situations. Même si j’ai trouvé l’intrigue un peu en deçà de Derrière la haine (la comparaison est inévitable !), je reconnais que Barbara Abel n’a pas son pareil pour les coups de théâtre et les retournements de situations. Elle tient toujours autant en haleine, mais si la tension a du mal à décoller au début. Par contre, une fois s’être rendu compte à quel point le monde est petit, et la folie de Tiphaine réveillée, ouille, ouille, ouille, accrochez-vous !

 

Conclusion : une suite qui ne se résume pas qu’à ça, car Barbara Abel offre une vraie nouvelle histoire aux personnages restants de Derrière la haine. On y retrouve certes les éléments qui ont fait mouche mais la surprise et l’attrait de la première fois en moins. Après la fin reste un thriller efficace qui ravira les lecteurs qui aiment être manipulés…jusqu’à la fin !

A quand la suite ?

 

images (107x173).jpg



14/11/2013
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres