Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Libre-R et associés : Stéphanie - Plaisir de lire

Alex Jestaire : Les contes du Soleil Noir, Crash

Les contes du Soleil Noir : Crash d’Alex Jestaire (avec la contribution de Pablo Melchor  aux illustrations)  3/5 (10-01-2017)

 

Crash (118 pages), le premier tome des contes du Soleil Noir est paru le 12 janvier 2017 aux Editions Au Diable Vauvert.

 

1.jpg

 

L’histoire (éditeur) :

 

La vie précaire d'une jeune mère isolée tourne au cauchemar après un accident. Clouée sur son lit d'hôpital, face à la télévision, elle se dissout peu à peu dans le flux de l'information mondiale catastrophiste. Après Stephen King, Clive Barker ou Cronenberg, les Contes du Soleil Noir déclinent les visages de l'horreur d'aujourd'hui, matérielle, sociale, morale ? une horreur de fin de civilisation.

 

Mon avis :

 

Crash, premier volume d’une série ce 5 courts textes à paraître de janvier à décembre 2017 : les contes du soleil noir, qui se veut être une série post moderne déclinant les grands thèmes de l’horreur contemporaine.

 

Alors, avec Crash, Alex Jestaire s’en sort bien dans l’idée générale de la série et l’horreur contemporaine est ici particulièrement soutenue. Il nous plonge dans la vie précaire de Malika Benwalid, 35 ans, maman célibataire d’un petit Sami, vivant en banlieue parisienne enchaînant les CD et le travail aux black pour tenter de na pas être dans le rouge dès le 15 du mois.

A la suite d’un attaque cérébrale foudroyante alors qu’elle conduisait, elle finit dans le coma et lorsque son esprit (seul rescapé) se réveille s’est pour sombrer dans une longue descente dans l’écran de télé, se fondre dans les médias internationaux et figurer dans toutes les grandes catastrophes humaines contemporaines….

 

J’ai du mal à savoir où se classe ce texte (SF, littérature blanche, thriller…) mais faut-il vraiment trouver la place de quelque chose pour l’apprécier ? c’est un texte un peu déstabilisant, tellement réaliste (la vie de Malika ressemble à celle de beaucoup) et inquiétant par la tournure de ce conte fantastique avec télévision et conspiration en toile de fond.

 

Le narrateur, monsieur Geek, Geek pour les intimes (ne vous inquiétez pas vous allez vite finir par le devenir), nous raconte notre vie ou celle d’un autre, d’un voisin, d’un habitant de notre ville, du pays, la vie de Malika ici, ou celle d’un autre… et nous l’expose avec cynisme et dureté. Et puis pour attester la véracité de ces faits, Geek, maître en informatique, ouvre les portes des dossiers CAF, bancaires, médicaux et avec eux distille le doute sur la part d’invention et de crédibilité de cette affaire….

 

L’écriture est nerveuse, les propos souvent tranchant et je dois avouer que l’ensemble a quelque chose d’assez déstabilisant….

J'ai hâte de voir ce que les autres volets de cette série pourront exposer comme réalité terrifiante.



15/02/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres